Forum de cryptozoologie-cryptides-yéti-calmar géant-loch ness-heuvelmans-zoologie-paranormal
Bonjour et bienvenue sur le forum, pour profiter au mieux du contenu n'hésitez pas à vous inscrire et à participer aux sujets.

En vous inscrivant vous pourrez profiter des contenus mais en plus y participer donc donner votre avis et avoir des réponses ou des précisions en retour.

De plus des administrateurs et modérateurs se tiennent à votre disposition pour faciliter votre adhésion et garantir le calme et la paix sur le forum.
Nous espérons vous lire prochainement, à bientôt.
Contact: webmastersitecryptozoologie@hotmail.fr
Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée

Le site du forum


Des fleurs qui parlent aux bourdons

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Des fleurs qui parlent aux bourdons

Message  Philippe Mind le Sam 23 Fév - 15:34

Des fleurs qui communiquent avec d'autres créatures vivantes cela semble étrange et pourtant ...

Vendredi 22 Février 2013

Aux yeux du règne vivant on a tendance à croire que nous sommes les seuls à communiquer et que les plantes ne le font pas c'est là une grave erreur car des éléments nous montrent le contraire.

Les faits

Une étude parue dans la revue Science montre que les plantes communiquent avec les bourdons en leur envoyant des signaux.

Leur méthode de communication sont les suivantes :

  • La couleur

  • La forme

  • La texture

  • Le parfum


Ces éléments ont le but de se signaler à tout êtres vivants mais surtout aux insectes pollinisateurs mais ce qu'on ignorait jusque là c'est qu'en plus elles utilisaient des signaux électriques.

Les signaux électriques sont perçues notamment par les bourdons terrestres (Bombus terrestris), qui s'en servent pour s'orienter et savoir où butiner au sein d’un massif.


Un bourdon terrestre (Bombus terrestris) (Credits : De.Wikipedia.org)

N.B. : On sait depuis longtemps, que les insectes volants sont chargés positivement tandis que les fleurs présentent un potentiel électrique négatif. Cette différence de charge, a été expliquée pendant des décennies comme le facteur favorisant le transfert du pollen. La localisation, a quant à elle été mise de côté.

Pour mettre en évidence cette découverte on a effectué une série de tests :

Une série de mesure ont été effectuées sur des pétunias placés avec des bourdons en liberté à l’intérieur d’une enceinte protégée. On a ainsi constaté que lorsqu'une fleur est visité par un bourdon, elle subit une décharge d’environ 25 millivolts pendant plus d’une minute. La modification du champ débute, même si le pollinisateur est en vol, par l’intermédiaire d’inductions électrostatiques.

Le deuxième objectif des biologistes était de savoir si la modification du champ électrique permettait d’indiquer aux autres insectes que la fleur avait déjà été buti née. Pour ce faire, des modèles artificielles ont été créés. Une partie des fausse fleurs contenaient du sucrose et présentaient une charge continue de 30 volt, les autres au contraire disposaient d’une solution amères et un potentiel électrique de 0 volt (relié à la terre).

Placées indéfiniment dans l’enceinte avec les bourdons, les chercheurs ont observé une notable préférence des insectes pour le premier groupe dont davantage de fleurs se sont fait butiner. En revanche, lorsque les deux groupes étaient reliés à la terre, aucune différence n’a été relevée.

Daniel Robert qui est l'auteur principal de l’étude explique :

"[La modification des champs électriques peut être considéré comme un] canal de communication qui informe les pollinisateurs sur l'état honnête du précieux nectar de la fleur".

Le plantes envoient ainsi des signaux aux insectes qui savent quand une plante est prête à être pollinisé.

D. R. ajoute :

" La co-évolution entre les fleurs et les pollinisateurs a une longue et bénéfique histoire, alors peut-être que ce n'est pas tout à fait surprenant que l'on découvre encore aujourd'hui comment leur communication est remarquablement sophistiquée".

Sources : MaxiSciences, Science (Revue)


La parole est à vous.
avatar
Philippe Mind
Erudit

Messages : 4118
Date d'inscription : 13/04/2010
Age : 31
Localisation : Thionville

Voir le profil de l'utilisateur http://hellboy57.e-monsite.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Des fleurs qui parlent aux bourdons

Message  maniak le Sam 23 Fév - 17:26

Après les acacias qui réagissent au broutage animal et qui communiquent par phéromones interposées, ou qui offrent le gîte et le couvert aux fourmis, les fleurs qui attirent les abeilles maintenant.

On a pas finit d'en découvrir apparemment dans le règne végétal. En plus, j'aurais appris que les bourdons utilisent le magnétisme.

Un sujet du forum traitait de la symbiose et de la façon dont elle pouvait se mettre en place ou pas sans une forme de conscience ou d'intelligence. Crypto-investigations-Les-armoires-de-darwin.

Si on leur trouve une forme de conscience, les végétariens sont bons pour ne manger que des fruits ou des cailloux !

Et à la fin, c'est la marmotte qui emballe le choc....... affraid

Ps Pour ceux qui parlent à leur plantes, Maxisciences Les-plantes-communiqueraient-par-des-clics-sonores, vous n'êtes peut être pas si "dingues" que ça !
avatar
maniak
Erudit

Messages : 1382
Date d'inscription : 15/08/2011
Age : 43
Localisation : phare ouest

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Des fleurs qui parlent aux bourdons

Message  Philippe Mind le Mer 27 Fév - 20:42

Même les fruits ne devraient pas être mangés par les végétariens si tu veux mon avis car les fruits viennent des arbres et pour les personnifier ce sont en quelques sortes leurs enfants donc c'est un crime !!!

Je vous propose dons notre dernier article en lien direct avec celui-ci intitulé : "Certains acacias savent se défendre des gazelles "

On retrouve encore ici une forme de conscience qui est loin d'être le propre de l'Homme et du règne animal.

Cela soulève beaucoup de questions au lieux de s'intéresser surtout aux animaux ne devrait-on pas s'intéresser aux plantes qui sont tout de même des pièces maitresses dans notre évolution* ?

*Je pense entre autre à nos ancêtres lointains jusqu'aux chasseurs cueilleurs qui ont fait de Nous (Homo sapiens) ce que nous sommes aujourd'hui.
avatar
Philippe Mind
Erudit

Messages : 4118
Date d'inscription : 13/04/2010
Age : 31
Localisation : Thionville

Voir le profil de l'utilisateur http://hellboy57.e-monsite.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Des fleurs qui parlent aux bourdons

Message  maniak le Jeu 28 Fév - 7:41


Même les fruits ne devraient pas être mangés par les végétariens si tu veux mon avis car les fruits viennent des arbres et pour les personnifier ce sont en quelques sortes leurs enfants donc c'est un crime !!!

C'est de l'humour ? Parce que sinon je ne suis pas d'accord.

Les enfants sont les graines, pas les fruits. Dont certaines ne peuvent germer qu'en étant consommées.

CQFD.

Je pense aussi à une herbe des grandes plaines africaines dont les feuilles sont très appréciées des ruminants qui les broutent allègrement, ne laissant que la base des feuilles et les racines. En échange, les ruminants déposent en grande quantité, les engrais issus de la consommation d'autres végétaux aux alentours de ces plantes.

En fait on pourrait même pousser le concept bien plus loin. Beaucoup de plantes utilisent les fruits comme appât pour un vecteur de dissémination, les animaux qui les consomment, catégorie dans laquelle nous sommes.

De là à penser que ce système s'applique à notre propre évolution, il n'y a pas loin. En effet si notre évolution nous amène à coloniser une autre planète, quelle sera la première chose que nous planterons dans le sol après un drapeau ?
avatar
maniak
Erudit

Messages : 1382
Date d'inscription : 15/08/2011
Age : 43
Localisation : phare ouest

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Des fleurs qui parlent aux bourdons

Message  waterreedshimmer le Sam 2 Mar - 15:17

J'ai adoré cet article.

Oui la plupart des végétariens pensent effectivement que être végétarien c'est un choix, c'est social, c'est la volonté de ne pas manger ni de tuer d'êtres vivants. Et que dans leur vie ça a été leur choix personnel en réponse à la société oppressive.

Je pense être la seule à penser que c'est génétique, car dans la nature les hippopotames et les autruches qui sont végétariens peuvent tuer les hommes et les lions sans problème.

Je pense personnellement que chaque végétarien a un métabolisme différent et que certains s'en sortent mieux que d'autres.

Je pense très personnellement que les arguments des végétariens ont des fonctions sociales très différentes: convaincre l'autre de tester le mode végétarien, parce que pour moi (mais que d'après moi), si c'est génétique, alors c'est normal que quelques uns soient définitivement convaincus, et se montrer à la société comme étant intellectuellement supérieurs aux carnivores. En effet c'est un avantage pour se sortir d'une impasse intellectuelle, si quelqu'un m'ennuie avec des idées immondes, c'est génial de pouvoir lui dire que ses idées sont immondes parce qu'il/elle n'est pas végétarien, donc n'est pas capable de concevoir un monde harmonieux où tout le monde s'aime.

Par contre je pense que la plupart des végétariens ont une sensibilité particulière pour tout ce qui vit. Mais que beaucoup de carnivores l'ont aussi, et peut-être même plus aiguisée et mieux réfléchie que la notre qui est plus instinctive. Ex: l'homme qui vit avec des loups, qui mange de la viande crue en la partageant avec eux.

Je ne sais pas s'il existe des végétariens sans sensibilité envers le monde animal car j'en ai rencontré très peu. Mais je suis d'accord sur le fait qu'il existe un petit groupe de carnivores qui n'ont aucune sensibilité.

Je ne pense pas que un végétarien apprécierait tous les commentaires que je viens de faire car ils ne défendent pas le point de vue génétique.

waterreedshimmer
Chercheur en savoir

Messages : 256
Date d'inscription : 23/11/2011
Age : 36
Localisation : France

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Des fleurs qui parlent aux bourdons

Message  maniak le Sam 2 Mar - 17:33

Water, là je suis pas d'accord du tout mais pas du tout, du tout.

T'as pas un peu l'impression de tout mélanger ?

L'empathie n'est pas une émotion réservée aux humains, la haine non plus, pas plus que l'indifférence qui se situe au milieu. Qu'il y ait une relation avec la génétique, peut être mais d'une manière aussi directe surement pas. Pas plus qu'avec l'alimentation (humaine).

Que ton bio-rythme s'adapte plus ou moins facilement à un régime, quel qu'il soit, est bien déterminé par ton génome mais c'est toi qui choisis ce que tu fais entrer dans ton estomac ou pas.

C'est pas ta génétique qui te fait penser, elle te permet de penser, c'est pas la même chose.

Je suis d'accord avec toi pour dire que notre "code" a une influence sur notre comportement général, notre tempérament, placide, nerveux, colérique, etc mais pas sur l'issue d'une réflexion.

Soit ton ADN te fait intelligent, soit il te fait bête et tu auras une réponse à une question compliquée ou pas, ça n'influe pas sur la réponse elle même.

J'ai grandi avec un bon pote qui est devenu végétarien pour les raisons que tu évoques, une plante ça ne pense pas et ça n'a pas d'idée qu'il disait, c'est pas comme un cheval, un porc ou une vache. On reparlera de ça , je crois !

Il a donc progressivement arrêté la consommation de viande, puis les oeufs etc....

Maintenant il ne mange plus que de la verdure et des fruits, avec un peu de lait. Il est plus mou qu'avant et beaucoup moins vindicatif mais en revanche il intériorise beaucoup plus et a une vision plus sombre de l'humanité, en fait c'est devenu un "moins bon" pote.

Le gros problème de notre société c'est le bisournoursime qui s'y développe, c'est une sorte de haine de la mort qui est de nos jours un leitmotiv, mais comme le dit l'ami Lheureux : La vie est un virus sexuel mortel.

Aimer l'un implique de haïr l'autre, sinon il n'y a ni haine ni amour, non ?

C'est comme l'idée d'une balance soit on pèse (on est conscient) et il y a deux coté, soit on pèse pas. Et quand on pèse faut se mettre d'accord sur ce qu'on mesure.

Je prends un exemple grossier, la plupart des gens (en particuliers sur des forums) ont une vision du respect de la vie qui m'est étrangère, genre :

On devrait pas tuer et exploiter les animaux comme ça, en lavant le sol à la javel (quel peu de considération pour la vie microbienne, si on en trouve sur une autre planète ou dans l'espace on va rigoler), écrasant allégrement les moustiques (les insectes c'est pas pareils, ça pense pas Rolling Eyes ) et en foutant du roundup sur les mauvaises herbes.

Agrémenté d'un : Moi je, ne mange que des fruits que la nature offre (en chi... le tout au tout au égout), et en prenant des compléments alimentaires en pilule. bounce

Ça pleure sur le futur du monde en participant pleinement à la fourniture de raisons pour les prochaines larmes.

Si il y a des fans de westerns spaghettis, la réplique de Clint résume bien mon point de vue : les vers ont bien le droit de bouffer, pourquoi pas les vautours ? (A propos de l'enterrement du cadavre du type qu'il vient de descendre)

Il faut manger moins de viande, c'est une certitude mais on est des omnivores, la vie se nourrit de la vie et piscétou.

D'un autre coté, c'est pas parce on n'est pas végétarien qu'on est obligés de traiter les animaux (et le reste de la planète avec) comme de la merde non plus !

Je sors un peu du sujet mais bon.

avatar
maniak
Erudit

Messages : 1382
Date d'inscription : 15/08/2011
Age : 43
Localisation : phare ouest

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Des fleurs qui parlent aux bourdons

Message  waterreedshimmer le Sam 2 Mar - 19:37

" Il est plus mou qu'avant et beaucoup moins vindicatif mais en revanche il intériorise beaucoup plus et a une vision plus sombre de l'humanité, en fait c'est devenu un "moins bon" pote. "

A méditer. Pour le côté mou et non vindicatif, le prob ce sont les profs. Le haut de gamme c'est de la vipère qui est jaloux du fait que la fac s'est ouverte au monde des entreprises ou qui est fâché du fait que son entreprise s'est ouverte à des intellectuels, qui a perdu ses repères parce que de son temps il/elle n'a pas fait de stage en entreprise ou parce que il/elle de son temps n'a pas fait l'université, qui veulent se la couler douce, soit en faisant un cours où on ne se pose pas trop de questions quand il s'agit d'un intellectuel, soit en faisant un cours où il n'y a pas d'objectifs didactique quand il s'agit d'un chef d'entreprise, qui n'aiment pas les élèves qui veulent leur parler de sujets qu'ils ne maîtrisent pas pour les uns ou de discuter de moralité ou de légalité pour les autres. Le bas de gamme c'est du serpent dont le passe-temps favori c'est de te mordre, qui a du mal à ne pas confondre une femme et un enfant quand il donne des ordres, qui préfère respecter les hommes qui ont des muscles et rien dans le cerveau et dire aux femmes qui ont un air intellectuel et qui ont l'air d'être des faibles sans défense des choses désagréables, à la télé c'est la même chose, ils considèrent ça comme des vannes sans incidence, ce qui est bizarre c'est que les madames ça les excite et que les jeunes filles se taisent mais il ne faut pas, il faut leur faire avaler la langue à ces tordus égocentriques et dire à l'autre que c'est lui qui doit quitter l'enseignement et pas soi.

Les gens qui sont mous et non vindicatif c'est dû à l'éducation du passé. Une fois que les garçons et les filles seront payés par des entreprises privées pour étudier dans le public, c'est à dire pour avaler des pieuvres, ils ne vont plus accepter de se faire mordre, ou alors c'est vraiment parce que l'on profite du stagiaire.

J'ai une fois photographié des fleurs sur mon balcon qui se fermaient la nuit tombée. Là j'ai senti que les plantes étaient intelligentes. Le point commun entre le sommeil et la symbiose c'est peut-être la pensée. Mais quel type de pensée ?

waterreedshimmer
Chercheur en savoir

Messages : 256
Date d'inscription : 23/11/2011
Age : 36
Localisation : France

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Des fleurs qui parlent aux bourdons

Message  waterreedshimmer le Lun 11 Mar - 19:53

" une vision plus sombre de l'humanité "

On a gagné une partie de la guerre, mais c'est un début, on a gagné:
Oui, on est le 11 Mars et désormais il est interdit de fabriquer en Europe des cosmétiques (l'Oréal et Co.) qui font des expérimentations sur les animaux.
Je me souviens qu'un guide d'ornithologie qui travaillait pour eux réussissait à expliquer aux femmes que l'expérimentation animale c'est nécessaire pour fabriquer des produits de beauté.
Désormais s'ils respectent la nouvelle réglementation, faut les retirer du marché ces produits-là.

Le 11 Mars date historique, fin de l'expérimentation animale à des fins cosmétiques en Europe.

Mais pas assez de buzz. Une loi peut passer mais personne l'appliquer. C'est comme l'interdiction du port de pantalons pour les femmes. Les femmes se sont toutes mises à mettre des pantalons en croyant que la loi disait le contraire. Donc là il ne nous reste plus qu'à gueuler pour que ce soit appliqué. C'est comme l'interdiction de fumer. Il faut être tenace.


" As of today, cosmetics tested on animals can no longer be sold in the EU market. "

waterreedshimmer
Chercheur en savoir

Messages : 256
Date d'inscription : 23/11/2011
Age : 36
Localisation : France

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Des fleurs qui parlent aux bourdons

Message  Philippe Mind le Mar 12 Mar - 20:52

Dans la continuité de cet article on apprend ce jour qu'une équipe de britanniques a fait de nouvelles découvertes et pense qu'en fait la caféine dope les abeilles et leur procure une meilleure mémoire.

Dimanche 10 mars 2013

Après avoir nourri abeilles avec une solution sucrée contenant de la caféine naturellement présente dans le nectar des fleurs de caféiers, de citronniers, d'orangers et d'arbres à pamplemousses.
Ce qu'a révélé l'expérience c'est que les individus sont trois fois plus aptes que les autres à se souvenir du parfum des fleurs et à retourner vers elles.

On a même été jusqu'à faire le lien avec les êtres humains qui préfèrent réviser avec un café.

Sources : MaxiSciences
avatar
Philippe Mind
Erudit

Messages : 4118
Date d'inscription : 13/04/2010
Age : 31
Localisation : Thionville

Voir le profil de l'utilisateur http://hellboy57.e-monsite.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Des fleurs qui parlent aux bourdons

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum