Forum de cryptozoologie-cryptides-yéti-calmar géant-loch ness-heuvelmans-zoologie-paranormal
Bonjour et bienvenue sur le forum, pour profiter au mieux du contenu n'hésitez pas à vous inscrire et à participer aux sujets.

En vous inscrivant vous pourrez profiter des contenus mais en plus y participer donc donner votre avis et avoir des réponses ou des précisions en retour.

De plus des administrateurs et modérateurs se tiennent à votre disposition pour faciliter votre adhésion et garantir le calme et la paix sur le forum.
Nous espérons vous lire prochainement, à bientôt.
Contact: webmastersitecryptozoologie@hotmail.fr
Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée

Le site du forum


[Spiritisme] L'art de passer à travers les murs - histoire de fantôme

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[Spiritisme] L'art de passer à travers les murs - histoire de fantôme

Message  waterreedshimmer le Mar 21 Jan - 11:41

Hier le 20 janvier 2014, j'ai allumé mon portable vers 12h, alors là sont arrivés ensemble 4 SPAM de messagerie rose aguicheurs datant de 00:17, 00:22, 00:27, 00:47, venant de numéros de téléphones tous différents, mais certains avec la mention NoPubEnvoiStop, que j'ai dénoncé dans le forum Bouygues télécom, puis j'ai re-éteint mon portable sans le vouloir puis vers 13:20 j'ai re-allumé et hop à 13:23 un autre message dans mon téléphone qui ne se connecte pas au Web comme un Smartphone mais qui fait Mappy car il a un GPS intégré:
13:23 20 janv 2014 le numéro +336----------:
NTI: Tu as recu a l instant 1 message de Marie contact la des que possible au 3619 Ton code d'acces est ton num de mobile (1,35eur + 0,34eur /mn)
Me demandant si la messagerie rose n'avait pas les moyens de traquer leurs clients potentiels en ayant les moyens de savoir quand leurs portables sont allumés. J'ai quand même rajouté ce message sur le forum Bouygues et j'ai partagé le tout sur Facebook, à la suite de quoi j'ai reçu un message bien grossier sur les femmes de la messagerie rose avec un « je », que je n'ai pas posté sur le forum Bouygues télécom, parce que j'aurai souhaité qu'ils se concentrent sur le fait que peut-être que les pubs de messagerie rose savent quand les gens ont leurs portables allumés.

Et me demandant aussi si le fait que ce message rentrait dans les caractéristiques des messages de menace anonymes sur support technologique, c'est à dire des messages éphémères, qui disent qu'ils te connaissent ou qu'ils sont toi ou qu'ils sont quelqu'un que tu connais mais que au même temps ils ne sont personne donc ils sont des robots, et dont le caractère menace n'est pas écrit explicitement dans le message, sauf parfois quand il y a du « je » qui est censé être la façon dont le robot voit le destinataire de manière diffamatoire, mais dans l'effet du partage voir dans l'effet de suggestion comme quoi on est au courant de votre vie grâce à vos écrits et vos clics internet alors que l'interprétation elle est que diffamatoire. Là le caractère de menace venait de la réception quelques minutes après allumage du téléphone ce qui fait qu'on se pose la question si c'est une coïncidence ou si le traquage aléatoire est possible voir si c'est pas quelqu'un qui a payé pour te traquer pour une raison inconnue ?

Après je suis allée dans le cours de dessin, pour dessiner mes flamants rose en bois que j'avais ramené. Mais alors que ça ne les gêne pas de discuter de bêtises qui les tracassent avec tout le groupe, je ne pouvais pas lancer le sujet du doit-on avoir peur ou pas des SMS de messagerie rose à des dames dont les préoccupations journalières datent d'avant l'époque des SMS et des e-mail, et qui ne savent même pas ce qu'est un SMS. On a même cherché à savoir c'était quoi qui me tracassait mais j'ai pas dit, tellement ce serait un non-sens pour elles.

Après je suis rentrée chez moi, j'ai vu Doctor Who et Friends, j'ai fait un peu de internet, j'ai dîné et je suis allée dormir sur le sofa car ça fait longtemps que j'ai encombré ma chambre.

Avant de m'endormir, je me suis dit : en cours de dessin on s'était dit que cet hiver était plutôt doux et j'avais même un peu chaud avec mon pull, à la maison même si ça allait la télé et l'ordi sans un pull, là pour dormir, on dirait presque que quelqu'un a ouvert une fenêtre ou que le chauffage a oublié de s'allumer deux tranches horaires de suite. De plus alors que seuls les hivers derniers étaient glaciaux toute la journée, avec le réchauffement climatique, c'était le premier jour de l'hiver où, peut-être finalement, en tout cas mon sofa était glacial.

Commencé à rêver de n'importe quoi, après j'avais mal au cou parce que j'utilise des oreillers hauts à cause de mon otite habituelle abonnée au temps, là peu pluvieux, d'hiver.

A un moment j'étais en train de rêver de l'icône de Mozilla Firefox et de ma sœur, allongée, le ventre de face, la tête mi-haute sur les oreillers hauts. Quand soudain j'ai senti sur mon cou droit un passage de doigt doux, charnu et gelé, de haut en bas, qui m'a réveillé mais qui ne m'a pas fait ouvrir les yeux. Puis deux secondes après, on m'a fait des gili gili gelés sur mon cou gauche. Il y avait eu en tout sur mon cou gauche trois passages de long doigt doux, charnu et plus gelé qu'un glaçon qui sort du frigo, ça m'a fait rire.

Après j'ai pensé : mort ou vivant ? C'est trop gelé pour être vivant, c'est pas un extra-terrestre, c'est un fantôme. Donc même si je n'ai pas eu peur, j'ai répété dans ma pensée au fond de moi-même, « s'il te plaît vas-t-en, laisse moi seule », enfin quelque chose dans ce genre. Plusieurs fois de suite. Et il n'a pas recommencé. Mais le fait de rire a adoucit ma journée.

Je n'ai pas eu peur, mais je n'ai pas non plus eu le courage d'ouvrir mes yeux pour le voir car il était trop sur moi, et comme les gili gili m'ont fait rire, j'ai pas eu envie de couper le rire par un moment d'effroi. C'était sympathique, je me suis aussi posée sur le moment la question de si le fantôme aurait pu m'étrangler au lieu de faire des gili gili dans mon cou, mais je ne sais pas du tout si les fantômes sont capables de conscience ou d'intention ?

Comme j'ai de moins en moins peur des fantômes, sauf de ceux de Disneyland, qui eux sont des robots déguisés en fantôme, que je n'ai même pas le courage d'affronter tellement je me sens mourir de frayeur, et que même si j'essaye, je demande à ce qu'on me ramène illico sur la terre ferme en empruntant les passages pour ceux qui ont changé d'avis au sujet de la distraction. Donc comme j'ai de moins en moins peur des vrais fantômes, et que quand je me sens seule et hyper-angoissée face à un problème qui me dépasse il y a toujours eu des fantômes amicaux qui me montrent que je ne suis pas seule et qui essayent de me redonner en fonction du problème de la joie ou de la force, un de ces jours j'espère avoir le droit et le courage d'ouvrir mes yeux et de prendre un en photo, en espérant qu'ils ne ressemblent pas aux robots de Disney.

En conclusion : adulte, j'ai plus peur des vivants que des morts alors que enfant, c'était l'inverse. Par contre, non, le monde du paranormal que je m'invente, n'est que constitué de êtres vivants des autres planètes et de l'au-delà, pas des morts, par éthique, je ne les appelle pas à moins que ce soit vraiment un dernier recours pour un avis. Parce que je sais que la plupart des fantômes sont psychologiquement déséquilibrés, sont des esprits frappeurs, mais je pense de plus en plus qu'il y a des exceptions. Les morts ne s'invitent que lorsque j'ai besoin qu'on me remonte le moral et que je n'ai pas la force d'imaginer des êtres vivants des autres mondes.

Les robots peuvent m'envoyer des messages à double sens, ambigüs, dans mes moments de solitude, en passant à travers mes murs, pour me dire : « cette lettre n'est pas pour toi, mais pour celui qui la reçoit au hasard des envois, et elle te raconte ta vraie vie sous l'angle du mensonge et de la diffamation tel un miroir tordu », mais ils ne peuvent pas suggérer en plus que je suis seule face à leurs lettres de menace ou de publicité tordue, parce qu'il n'y a pas que la technologie qui passe à travers les murs, et la seule vérité c'est que je n'ai jamais été seule, j'ai mes amis imaginaires, et quand ils ne sont plus là, j'ai mes fantômes.

Il y a aussi la question du contact. Un premier contact par des gili gili glacés ça vous dit ?

Généralement on imagine un premier contact avec un être qui n'existe pas du type : « Bonjour, je m'appelle Françoise, et toi, comment tu t'appelles ? ». Mais l'université nous trompe. La langue des signes, que je n'ai toujours pas révisé, en tant que débutante me fait voir un autre monde de la communication, la prof l'appelle « iconicité ». En Sciences du Langage l'iconicité ne sera jamais considérée comme un langage parce que les uns se restreignent à la grammaire et les autres refusent de chercher l'essence même du langage et de la grammaire pour se consacrer aux demandes des entreprises privées. Les Sciences du langage c'est le langage sans la communication, sans l'iconicité, sans la mimique du mot, que ce soit une mimique physique ou que celle du visage, et quand on n'a pas les mots ni le visuel, le premier pas vers la communication serait le rire, l'humour par le toucher ?

Quand à Bouygues Télécom, ils m'ont répondu n'importe quoi, surtout pas les suivre, envoyer à chaque mi-douzaine de numéros différents de messagerie rose un SMS avec NoPubEnvoiStop, alors là non seulement je pourrais leur rembourser leur pub, mais aussi ils auront la confirmation que mon numéro de téléphone existe et ils pourront m'additionner dans leurs fichiers de phishable. Il y a un déphasage entre les ¾ de la planète Terre et le phishing parce que trop d'innovations technologiques ce dernier siècle.
-
Je vais essayer le 33700 comme moyen car il y en a des tonnes, tous avec des numéros de portables différents. Trop contente d'avoir rencontré ce fantôme, il m'a remis des épices dans mes rêves. Trop de problèmes identiques en tout points à ceux des stars hollywoodiennes et à ceux des présentateurs télé, depuis que j'ai un ordinateur personnel, tout en n'étant personne et surtout en n'étant connue de personne et en ne s'étant jamais intéressée au monde des gens qui ne sont qui ne sont qu'apparence, c'est ça la technologie mêlée à l'argent, la technologie payée pour effondrer psychologiquement ou financièrement quelqu'un ou pour lui tendre des pièges afin de récupérer un argent qui n'a pas à être donné, de la part d'entreprises qu'on connaît et dont on avait confiance ou qu'on connaît pas et qu'on n'a jamais rencontré de notre vie. Le prob n'est pas le SPAM mais ceux qui s'y inspirent pour traquer et agresser technologiquement, peut-être au hasard, des gens dans un but précis qui a été payé, souvent la moquerie et la diffamation, ou peut-être que ce n'est qu'un exercice pour savoir comment avoir le pouvoir (e-mail, vidéo, pub payante, sms, lettres, commentaires, etc... la plupart de type lettres de menaces sérieuses dont le caractère de menace est opaque et ne doit être perçu comme tel que par un lapsus éphémère qui lie l'usager à la technologie, des maîtres chanteurs, parfois pour de l'argent, mais la plupart du temps pour un échange qu'on ne comprend pas ce qu'ils veulent). Là je suis de plus en plus dans la recherche du soi fantomatique.
-
Je suis allée voir l'exposition Mécanhumanimal de Enki Bilal aux Arts et Métiers, sa vision de la technologie c'est ce qui en est fait au service de la guerre, et on a comme l'impression que la seule chose qui survit à la guerre c'est l'amour, un peu comme les mangas japonais apocalyptiques. Je ne sais pas si sa vision de l'amour est charnelle ou romantique, mais c'est ce qui distingue l'homme de l'homme biomécanique, machine de guerre. Il a emprunté entre autres au Musée des Arts et Métiers pour compléter son exposition de bandes dessinées, la vision que l'homme est un ingénu, un inconscient, un enfant pour ce qui est des conséquences de la technologie, il veut profiter pleinement de ses propriétés avant de connaître ses conséquences, la fontaine de jouvence à radium: A et B, mais est-ce que il suggère par là que l'homme n'a pas conscience de l'impact de la technologie sur le degré de dévastation lors des guerres ?

Tout au fond de l'exposition il y avait une salle obscure avec des projections de nébuleuses en noir et blanc avec quelques-uns de ses dessins exposés en noir et blanc qui s'y fusionnait. Ce derrière un demi-globe terrestre par terre. Sur deux fenêtres. Et devant, à l'autre bout, une espèce de moteur long qui ressemble dans notre imagination à une capsule de fusée avec de temps à autre un homme dessiné en noir et blanc qui apparaît dormant et flottant par-dessus comme s'il s'agissait de son passager, lâché dans l'espace.

Je ne sais pas dire si la nébuleuse qu'il y avait en noir et blanc sur la fenêtre de droite c'était celle du Cheval (Orion), quelques ressemblances, mais je n'ai pas assez de connaissances en nébuleuses pour savoir en trouver de semblables mais différentes sur internet. Bref il y avait une nébuleuse et je me suis identifiée avec elle, donc j'ai trouvé mon fantôme, mon moi fantomatique, c'était cette nébuleuse. Et c'est aussi ma force comme dans Star Wars ou dans Saint Seya que je viens de découvrir.

Je tiens aussi à préciser que ma vision de la technologie est bien différente et bien pire. Ce que je vois au quotidien ce ne sont pas les conséquences de l'usage de la technologie dans la guerre, c'était son vécu, ses questions sur l'homme et la machine, le salut de l'âme, mais les conséquences de l'usage de la technologie dans la théorie de l'information, c'est mon vécu, ce sont mes questions, et elles sont bien pires que les siennes.

Et ma vision de la force, j'ai pas décidé s'il y avait les Siths et les Jedis, l'obscurité et la lumière, le bien et le mal, ou si tout était combat. Je vois l'énergétique et le non-énergétique, la force et la technologie, mais le non-énergétique peut être interprété comme de l'énergie, du coup tout serait guerre et le monde serait fait: des humains pour lesquels réagir serait mourir, des Siths biologiques et des Siths technologiques. Mais le bio-mécanique rêvé de Enki Bilal je ne le vois pas dans ma société de l'information. Je ne vois que des technologies qui prétendent copier le biologique en imposant que le biologique fonctionne pareil à la technologie qui dit le reproduire. Je ne vois que la technologie qui efface l'histoire et qui la ré-écrit de son point de vue. Pour moi la technologie réifiée c'est un miroir avec des roues, c'est pas la machine à envoyer des messages vers le passé, Script Walker, désolée Enki Bilal, le monde de l'information n'est pas rose.

waterreedshimmer
Habitué

Messages : 242
Date d'inscription : 23/11/2011
Age : 36
Localisation : France

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum