Forum de cryptozoologie-cryptides-yéti-calmar géant-loch ness-heuvelmans-zoologie-paranormal
Bonjour et bienvenue sur le forum, pour profiter au mieux du contenu n'hésitez pas à vous inscrire et à participer aux sujets.

En vous inscrivant vous pourrez profiter des contenus mais en plus y participer donc donner votre avis et avoir des réponses ou des précisions en retour.

De plus des administrateurs et modérateurs se tiennent à votre disposition pour faciliter votre adhésion et garantir le calme et la paix sur le forum.
Nous espérons vous lire prochainement, à bientôt.
Contact: webmastersitecryptozoologie@hotmail.fr
Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée

Le site du forum


[Paléoanthropologie] Le sinanthrope : conférence, opinions perso, et photos

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[Paléoanthropologie] Le sinanthrope : conférence, opinions perso, et photos

Message  waterreedshimmer le Ven 20 Juin - 23:17

I- Résumé de l'ensemble des conférences sur Pierre Teilhard de Chardin avec un accent particulier sur la première de A. V.
II- Mes bêtises I : Impressions sur la vie et le monde
III- Mes bêtises II : Photo - Qui est cet exposant qui monte les marches ?


I- Résumé de l'ensemble des conférences sur Pierre Teilhard de Chardin avec un accent particulier sur la première de A. V. proposées en 2014 par l'IPH

Pierre Teilhard de Chardin était un prêtre jésuite du début du 20ème siècle (1888-1955), élève de Marcelin Boule (1861-1942), envoyé par celui-ci en Chine pour ses connaissances en paléontologie, géologie, paléoanthropologie et préhistoire à la demande du père Émile Licent (1876-1952), jésuite aussi, pour contribuer aux cartes et coupes géologiques au niveau régional et au niveau quaternaire, aux fouilles paléontologiques et à l'identification minutieuse des ossements préhistoriques de la faune et des hominidés. Celui-ci envoi à M. Boule le télégramme suivant : « Viens pour un an. Quand partir ? ». Il reste 17ans en Chine dont 9 séjours, réalise des fouilles préhistoriques sur un énorme axe NE-SO et NO-SE qui fait à peu près les deux diamètres de l''Est du pays.

En ces temps-là tout était difficile, c'était la deuxième guerre mondiale, il n'a reçu la correspondance sur la mort de son frère qu'il aimait tant que un an après en 1942, il reste en Chine de 1923 jusqu'en 1946 et il maintient un très important contact épistolaire avec l'IPH, dont des envois de moulages de crânes qui ont par la suite disparus, et une longue contribution scientifique dans les journaux chinois spécialisés dans la géologie et la préhistoire. Il se fait plein de contacts dont Pei Wen Chung qui devient l'élève et le collaborateur de l'Abbé Breuil et qui écrit à la demande de celui-ci une théorie pour différencier les pierres taillées par l'homme de celles taillées par la nature.

On est au temps où un faux fossile d'Homo erectus avait été présenté (Eoanthropus Dawsoni) en Europe comme le premier crâne ayant été correctement reconstitué (alors on s'attendait à un gros cerveau avec une mâchoire plus archaïque), où on ne savait pas si l'Homo erectus avait des outils taillés de manière réfléchie avec un but particulier (le fait de prendre un caillou sans l'altérer ne le transforme pas en industrie lithique), où ni la tectonique des plaques ni l'âge des terrains géologiques n'étaient connus (j'ai l'impression que, oui la dérive des continents de Wegener était connue depuis 1915 mais pas la tectonique des plaques de Jason Morgan, Dan McKenzie et Xavier Le Pichon 1967-68  d'après ce site web). Au temps où n'était pas connue non plus: la tectonique en extension avec failles normales d'une région (sûrement de celle située entre le bloc de Chine du Nord et celui de Chine du Sud avec au milieu la ville de Qinling et des granites avec par dessus les roches sédimentaires de la discordance du Dévonien). Et où les différentes techniques de datation n'existaient pas encore : le carbone 14 fut découvert en 1946 et son application à la datation ne fut suggérée que après, de même on est avant la méthode potassium-argon, la méthode aluminium-béryllium, les spectromètres de masse pour étudier la calcite, et les ordinateurs puissants. Donc on réfléchissait et on réfléchissait si bien que les coupes géologiques de Pierre Chardin de Theilhard sont toujours valables même s'il y a quelques erreurs sur l'estimation de l'âge des terrains géologiques.

Ce grand chercheur a découvert avec son équipe de chercheurs chinois et français, ses fouilleurs et tous les coups de main et prêts de lieux de stockages, et différentes aides sociales, intellectuelles, matérielles et financières qu'il a eus (je le rajoute parce que les universités et les personnes des cursus de lettres pensent qu'un chercheur ça fait des découvertes tout seul isolé dans un coin, du coup on croit que c'est bénéfique d'isoler les élèves de leur milieu scientifique), beaucoup de choses : la première molaire inférieure gauche du sinanthropus pekinensis (équivalent de l'Homo erectus en Chine) et qui servi de justification pour le financement de l'expédition (par la Suède?), beaucoup d'industries, beaucoup de dents humaines préhistoriques. Toujours avec son équipe, il a suggéré la théorie des flexures continentales, il a contribué à la compréhension de la discordance du dévonien, il a repéré l'emplacement de plusieurs failles normales, il s'est questionné sur la formation du plateau basaltique du Gobi, il a publié officiellement 278 articles dont 120 en rapport avec les mammifères fossiles, les industries et la géologie du Cénozoïque (Tertiaire et Quaternaire) donc il s'est surtout intéressé à la préhistoire dans ses écrits. Il a contribué (là mes phrases sont trop longues) à l'identification par chronologie comparative du Pliocène supérieur, Pleistocène inférieur, moyen et supérieur des dépôts sédimentaires souvent des bassins fluviaux en fonction de l'ordre des dépôts en tenant compte des failles, et surtout en fonction de la faune qui elle (à mon avis) évolue au fil des temps et des climats, on parle de biostratigraphie.

Actuellement, on suppose que l'interface entre l'Homo sapiens archaïque et l'Homo erectus  s'est passé il y a 400 000ans en Chine, mais que Out of Africa I et II de l'homo sapiens moderne a eu lieu il y a 100 Ka puis il y a 50 Ka. Actuellement on suppose aussi que le Pléistocène inférieur de la Chine date de 1,66 Ma d'après les données paléomagnétiques, ce qui est proche de la datation par la micro-faune (l'époque où vivaient les animaux trouvés) où on a > = 1,8Ma. D'autres méthodes moins précises existent et peuvent aider comme la paléodosimétrie qui date les sédiments contenant des restes paléontologiques. Pour ce qui est de la stratigraphie le loeuss enregistre bien les périodes interglaciaires ce qui aide beaucoup. Une étude comparative des carottes paléomagnétiques de chaque site préhistorique a été réalisée par le chercheur Wei Qi pour qu'on puisse relier les différentes étapes préhistoriques en Chine. On ne sait pas grand chose sur le gigantopithèque de Chine du Sud étudié par Shao Qin Feng en 2012 (une ou deux mâchoires). Et on peut comparer la maîtrise du feu, présence ou absence, sur différents sites d'homo erectus en différentes périodes, de par le monde, la présence d'un foyer (-er ou -é?) étant attestée à la fois par la présence d'une cuvette, de sédiments rougis, de charbon noircit, de cendres blanches, d'os altérés et fracturés, et par le fait que microscopiquement en lame mince la gotite se transforme en hématite à 250°C.

Rem: Laissez les initiales, je ne veux pas citer personnellement les conférenciers. Tout ce texte c'est un résumé de plus de 10 conférenciers différents français et chinois.

II- Mes bêtises I : Impressions sur la vie et le monde

La conférence était meilleure que la même de l'année dernière, plus de conférenciers, une meilleure organisation. Il y a eu une pause café puis à la fin une pause gourmande où je n'y suis pas allée. J'ai eu l'invitation mais je n'ai pas eu le déroulement avec le nom des conférenciers et les pauses, par contre cela ne veut rien dire. La pause café j'y suis allée après avoir pris les photos en III et au retour de la pause, je ne dirai pas, mais il restait encore beaucoup de jus et de biscuits. J'espère qu'ils savent qu'ils peuvent déduire des impôts les boîtes de biscuits et les jus de fruits, parce que moi je reçois des revues ex : Bruneau qui en proposent pour mon entreprise, mais comme auto-entrepreneur moi je ne peux rien déduire.

Je ne suis pas allée à la pause de la fin bien que l'organisatrice qui n'est pas une chercheuse me l'ait proposé, parce que à Paris on est dans un milieu agressif, des tonnes et des tonnes de gens de partout, peu importe le milieu où on va et peu importe la manière dont on se voit dans chaque milieu, où on est là pour être accusé de ne pas être du milieu, que ce soient les artisans, les ingénieurs, les chercheurs, les profs, les élèves, ceux qui ont réussi dans la vie et ceux qui n'ont pas réussi, ceux qui ont beaucoup d'argent et ceux qui n'en ont pas, et ils font tous exprès pour qu'on se fasse accuser qu'ils ont des réactions normales quand ils nous voient. Et il y en avaient qui étaient chercheurs et il y en avait qui étaient curieux à leur manière, et surtout il y avait toute la délégation chinoise de chercheurs qui n'a rien à voir avec l'imprévisibilité des parisiens.

Il y avait aussi un monsieur à côté de moi en fin de journée que j'ai scanné, j'ai vu un morceau de bois peint en gris foncé avec plein de trous sombres, c'était moins incommodant que mon camarade de la conférence-cours d'informatique d'hier qui sonnait comme une cloche (et je ne pouvais pas lui dire de se taire car c'était pas lui, mais le scan). Et parmi la foule il y avait aussi un prêtre qui n'avait pas compris la différence entre os et race à qui on a dit que les différences d'apparence sont géographiques.

Je voulais rajouter aussi que un jour j'ai entendu dans le métro une dame qui pensait, c'était il y a quelques années, que son école d'ingénieurs ne prenait pas des chinois. Donc l'IPH a fait un accueil pharaonique aux chinois et a même formé plusieurs de leurs docteurs. C'est bien les échanges et en plus les chinois ont des musées merveilleux qu'on n'a pas qu'ils mettent sur pied à chaque lieu de découverte, des investissements colossaux pour la recherche et la culture. Ils construisent même des ascenseurs pour les fouilleurs et les visiteurs pour voyager à travers les âges dans les dépôts sédimentaires.

Pour ce qui est du contenu, je connaissais déjà le nom de ce gaillard du début du
20ème siècle, mais je ne savais pas qu'il était un prêtre jésuite. Apparemment les jésuites ne voient pas de problème de chercher la vérité avec la science et non dans la bible, tel vous et moi qui ne voyons pas le problème d'être contradictoires. Et en plus il a fait ce qui de nos jours est très difficile pour un simple humain d'envisager une double vie : lui c'est prêtre et chercheur, et un quintuple cursus de notre point de vue : géologie, paléontologie, paléo-anthropologie, préhistoire et religion, et vivre à fond sa passion de paléontologue, ce qui prend beaucoup de temps, tout en étant prêtre, ce qui prend aussi beaucoup de temps. Alors que de notre temps quand on a étudié X on n'a pas le droit d'étudier Y et on n'a ni le contrôle ni le choix de notre destin bien qu'on soit libres de choisir, on nous case dans des études et pour faire autre chose il faut chercher qui nous prend et pas qui va dans notre sens, et finalement on n'a pas assez d'informations pour s'orienter car ce qui est accessible à chacun est caché. Donc au début du 20ème siècle, les hommes, peut-être pas les femmes, avaient de la chance de pouvoir choisir leur vie intellectuelle et professionnelle.

Je suis également triste, parce que comme je passe pour quelqu'un qui ne peut rien faire, il y a quelque part un serveur qui m’envoie des SMS de messagerie rose à chaque fois avec un numéro différent. Et comme en allant à cette conférence j'ai repris un peu confiance en moi, j'ai fait figure de monstre aux yeux des humains. Je n'ai pas de pouvoirs dans ce monde, mais rien ne m'empêche de régler mes comptes avec qui que ce soit qui gère ce serveur de messagerie rose. Je n'ai pas envie d'être un monstre, et j'espère qu'on ne me forcera plus à me défendre.

III- Mes bêtises II : Photo – Qui est cet exposant qui monte les marches ?

J'hésite entre un Homo erectus de Chine (des moulages de sinanthrope) ou un Homo sapiens avec des mains assez longues (le seul original qu'on pourrait trouver) ? Parce que le sinanthrope était d'aspect gracile, alors que l'Homo erectus européen était d'aspect robuste, en tout cas pour les os. Je ne connais pas la réponse et je ne l'ai pas demandée. Je ne suis pas archéologue ni préhistorienne et je n'ai jamais étudié les os.


waterreedshimmer
Chercheur en savoir

Messages : 269
Date d'inscription : 23/11/2011
Age : 36
Localisation : France

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum