Forum de cryptozoologie-cryptides-yéti-calmar géant-loch ness-heuvelmans-zoologie-paranormal
Bonjour et bienvenue sur le forum, pour profiter au mieux du contenu n'hésitez pas à vous inscrire et à participer aux sujets.

En vous inscrivant vous pourrez profiter des contenus mais en plus y participer donc donner votre avis et avoir des réponses ou des précisions en retour.

De plus des administrateurs et modérateurs se tiennent à votre disposition pour faciliter votre adhésion et garantir le calme et la paix sur le forum.
Nous espérons vous lire prochainement, à bientôt.
Contact: webmastersitecryptozoologie@hotmail.fr
Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée

Le site du forum


Les effets des coupeurs de feu et du cancer

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Les effets des coupeurs de feu et du cancer

Message  waterreedshimmer le Sam 30 Avr - 0:09

Bonjour, ce n'est pas du tout pour me moquer. Je ne peux pas faire une déduction scientifique au niveau biologique, psycho-cognitif ni au niveau de la physique des plasmas de l'observation d'un cas, ni de déduction ésotérique personnelle d'un cas que je n'ai que très peu observé.

J'écris cela tout simplement pour aider les sciences à l'avenir à comprendre les bizarreries des malades du cancer. Mes impressions sont peut-être totalement fausses.

Je n'ai jamais rencontré de coupeurs de feu. Mon élément est les ténèbres, je ne peux pas guérir ni chercher à me faire des amitiés parmi les sorciers blancs. J'ai trouvé un mini-travail, donner des cours d'anglais 1 fois par semaine, là c'est devenu 1 fois par mois en annulant le cours ou en s'arrêtant devant tout signe de faiblesse, donc le cadre de la prévisibilité ne peut pas s'appliquer à l'enseignement pour les malades et les mourants, à une dame qui est depuis le début en train de mourir d'un cancer alors qu'elle est une personne heureuse et positive de nature.

Je n'ai que vu les coupeurs de feu à la télévision. Je savais que cette magie de guérison qu'il y avait sur elle ne pouvait pas être la mienne (même si à un moment j'ai douté, mais c'étaient des illusions). Je m'étais persuadée que c'étaient soit ses gènes qui faisaient en sorte que son échelle de la douleur soit différente de la notre, soit qu'elle avait des pouvoirs de guérison qui s'étaient manifestés dans son corps. Au tout début de l'année, elle m'a dit qu'elle avait dépassé, peut-être en deux mois (je ne sais pas dire exactement le timing), son quota légal de radiographies annuelles. Et aujourd'hui elle m'a dit que elle était interdite de faire des radiographies pendant les 3 prochaines années. Elle a fait même une fois un examen de type diagnostic, je crois que c'était la scintigraphie, elle avait après cela tellement de radioactivité en elle, qu'elle a été interdite de m'approcher pendant une semaine.

Or la radioactivité a deux conséquences: ça brûle à mort. Mais elle n'a jamais senti la douleur. Et pourtant elle souffre de la maladie la plus douloureuse au monde: le cancer des os, mais elle n'a pas de douleurs pour cela non plus. Les deux depuis le début de sa maladie et de son traitement.

Et l'autre conséquence, je l'ai vue, ça réduit temporairement l'épaisseur des tissus de la peau, et on se sent plus proche des organes de la personne, et on entend presque le même type de respiration que celui d'un revenant. La radioactivité dématérialise légèrement la personne, et la fait devenir légèrement fantôme. Mais une fois le temps passé, la peau se re-épaissit.

Elle m'a dit aujourd'hui. Elle a plein d'amis qui lui font des prières. Alors que j'ai l'impression qu'elle a peu de vrais amis, qu'elle va mourir seule, isolée. Ce sont donc des magiciens blancs, des coupeurs de feu, pas des amis amis.

La partie visible qui vous est invisible de leur activité, j'en ai eu le pressenti aujourd'hui. Ils transforment la radioactivité en plasma, qui au lieu de rester dans la personne et continuer son activité destructrice en la brûlant à mort et à l'infini, se concentre en nuage de plasma blanc deux mains devant la personne, comme une tâche blanche sur un oeil, la radioactivité s'associe aux atomes de la magie blanche, pour devenir suspension et cesser temporairement son action blessante.

La douleur de la radioactivité est une chose, celle du cancer des os est autre chose. Je n'ai que pu observer l'effet de ses coupeurs de feu sur la radioactivité. J'ignore totalement comment la magie blanche de guérison peut avoir un effet sur la douleur naturelle du cancer des os.


Deuxième chose. Je n'ai pas une formation de professeur, ni de professeur d'anglais ni de psychologue. Ce que je vous raconte relève à la fois de l'ésotérisme et de l'analyse de cas.

Ma première impression est que le cancer est une forme d'intelligence qui découvre qu'il est dans un corps d'un être doué de raison. Peut-être que notre théorie du cerveau est erronée et que notre corps pense aussi. Et c'est parce que notre corps possède une forme de pensée et qu'il peut interagir avec le cerveau, que le cancer remarque qu'on est un être doué d'intelligence, de pensées et d'envies.

Le cancer n'a pas l'effet d'un esprit qui passe dans l'enveloppe corporelle de quelqu'un pour donner au cerveau l'ordre de dire un mot ou deux. Il a l'effet d'un deuxième corps qui observe notre premier corps et qui le teste. C'est pour cela que de temps à autre il peut perturber la faculté de raisonnement de notre corps, comme un implant doué d'une conscience autonome qui n'a pas tous les droits sur nous.

J'ai vu le cancer profiter de deux choses:
- Le premier langage qu'il arrive à décoder c'est celui de la vision, d'où il apprend très vite à lire ce que notre oeil lit, par contre il ne peut pas nous donner des ordres, mais il peut bloquer notre perception visuelle, en cachant par exemple un mot avec notre main et en bloquant notre conscience holistique de la feuille. L'exercice d'entourer des mots connus sur une grille est très facile pour un enfant et ça lui procure satisfaction et sentiment de réussite, or sur la grille il y a des lettres qui ne servent à rien et c'est le temps libre qui permet à notre perception d'éliminer ces lettres. Le cancer non seulement s'insinue dans les espaces vides de notre pensée qui permettent aux rouages de la perception visuelle de tourner, ce qui ralentit considérablement le temps de réaction pour trouver les mots chez un patient dont le QI est supérieur à la norme, mais aussi, si il trouve un mot de lui-même sur la grille et qu'il a accès (je ne saurai dit si c'est aux os de la main en inhibant le réflexe de contraction musculaire ou juste l'automatisme de la force vitale de l'articulation des os de la main pour que le malade ne la retire pas inconsciemment de la feuille pour pouvoir voir ce qu'il y a en-dessous, ou si c'est juste le champ de vision que le cancer réussit à rétrécir en donnant l'ordre à partir des os de son corps, d'où la conscience d'une partie de la feuille est oubliée ?).
- La deuxième chose que le cancer arrive à sentir ce sont les volontés de son ôte. Même si il n'est que sur ses os. Ce n'est pas anodin s'il a bloqué pendant 2 mois la contraction, non pas des muscles, mais des os, de ma malade. Il y a certes eu aussi l'effet psychologique du fait que les malades du cancer sont pris en otage par le monde extérieur, ou la législation française punit sévèrement les malades à longue durée au lieu de les protéger, de les aider financièrement, et de leur donner la liberté de voyager et de se distraire, ils en sont même à chercher des lois pour punir les médecins qui délivrent des congés maladies à des gens qui n'ont pas l'air d'être malade parce qu'ils ne montrent pas leurs faiblesses et ne ressentent pas la douleur mais qui au fond sont mourants et pourraient être assassinés par n'importe quel effort cognitif ou physique. Oui, il y a eu aussi cela dans le blocage de sa main droite, elle est une malade, pas une handicapée, dit la loi oppressante. Heureusement, elle voit des praticiens de santé presque tous les jours, aucune idée desquels elle voit, ni desquels ont pu contribuer au retour inimaginable du léger mouvement de ses doigts en deux mois car je n'ai pas de proximité avec elle. Mais le fait que c'était clair, en tout cas pour moi, son médecin n'avait pas trouvé la cause parce qu'il cherchait dans les muscles, que c'étaient ses os qui s'étaient pétrifiés dans une position dans sa main, fait que c'était le cancer des os. Et si le cancer est capable de tester les réactions de son ôte en ce qui concerne sa vision, parce qu'il veut comprendre qu'est-ce qui fait qu'on a un sentiment de satisfaction personnelle quand on arrive à entourer un mot dans une grille, c'est normal qu'il veuille tester le circuit d'auto-satisfaction de la main droite, qui sert à écrire, pour certains à dessiner et à coudre, mais pour ma malade il s'agissait d'apprendre l'anglais et le piano (elle n'a pas la bosse des activités manuelles et artistiques - je dis cela car chaque personnalité implique un type de vide différent), donc elle s'était payée au nom de sa quête du bonheur personnel à tout prix quand on vous annonce du jour au lendemain: " Vous avez l'air bien, mais vous allez mourir dans peu de temps.", donc suite à ce choc émotionnel et solitaire, c'est normal de vouloir dépenser ce qui vous reste de vos économies dans les rêves auxquels vous auriez renoncé si votre vie était saine et normale et réglée de 9h à 21h.

Donc le cancer a testé le circuit de la satisfaction personnelle de la main droite qui fait des exercices de grammaire anglaise et de la main qui veut apprendre le piano, et a tout simplement bloqué le mouvement de fermeture des os de ses doigts, en provoquant une sorte de paralysie osseuse. Donc le cancer a une intelligence d'adolescent qui teste le corps de son ôte comme il peut. Sa réaction témoigne d'une possession du corps par un corps étranger, et non d'un passage d'un esprit dans un corps étranger. Ses réactions ne sont pas comparables à celle d'un esprit de l'au-delà puisqu'il n'a pas la parole, mais il décode le circuit de la lecture et celui de la récompense dans le domaine de la satisfaction personnelle de l'intellect et il le teste.

Donc je vous propose de voir la radioactivité comme ce qui peut être contenu dans une boule de plasma. Et de voir le cancer comme un cryptide qui a un corps et une réaction d'adolescent qui teste les circuits cognitifs de notre corps à partir de notre corps et non pas de notre cerveau.

waterreedshimmer
Chercheur en savoir

Messages : 256
Date d'inscription : 23/11/2011
Age : 36
Localisation : France

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les effets des coupeurs de feu et du cancer

Message  waterreedshimmer le Ven 13 Mai - 13:08

Je vais continuer sur la même idée, j'avais posté un article sur le fait que manger avait peut-être deux effets positifs, celui de ne pas laisser le cancer défaire l'association faim-nourriture et celui d'avoir moins de souffrances lors du départ. Il ne s'agit pas d'un avis médical, mais d'un avis personnel.

Mais je vais continuer ici car ce qui m'intéresse c'est plus de comprendre pourquoi le peu de choses que j'ai pu observer sur le cancer de mon élève et de mes chats m'a laissée perplexe. Mais aussi de les comparer à mes opinions parapsychologiques.

Ma très chère petite chatte que j'avais re-touchée dans le passé plusieurs fois en fantôme, qui était morte avec beaucoup de souffrance, et qui a un moment avait guérit légèrement grâce à des probiotiques (donc des êtres-vivants) achetés sur internet. Le fait que plusieurs facteurs sociaux-psychologiques-médicaux aient pétrifié la main droite de mon étudiante, puis aucune idée des praticiens et médicaments qui ont permis à sa main de se dépétrifier, mais juste le fait que là où l'os a poussé là où il ne fallait pas et qu'il a décidé par-lui-même de faire marche arrière telle une plante qui a abandonné une branche pour en faire pousser une autre ailleurs. Et là j'ai trouvé sur internet que certaines entreprises privées [1] et [2] pensent que les coraux peuvent aussi guérir le cancer, mais ils ne parlent pas du cancer des os. Or les coraux ce sont des os vivants et il y a tout une histoire de symbiose dont je ne comprends pas tout. Donc un os qui pense c'est pas totalement faux.

Je me souviens que quand j'étais allée, il y a plus de 10ans, assisté aux CM de neurologie des psychologues, par curiosité, j'étais linguiste mais j'essayais de comprendre ou de ne pas comprendre si on pouvait mettre en rapport la grammaire générative et un tas de cellules nerveuses, toute notre biologie, ne comporte plus de questionnement, si on voulait questionner le rapport entre la cellule et la mémoire, la seule issue serait de se demander, si hormis les cellules nerveuses, les cellules gliales n'avaient pas aussi une fonction importante dans la cognition en-dehors de nourrir les cellules nerveuses et de les soutenir. Après comme je suis végétarienne, j'ai commencer à me dire que peut-être que toutes les cellules étaient intelligentes, et avaient une autonomie de penser (mais il aurait fallut penser le tissus cellulaire comme une pensée sociale, des insectes sociaux), et à part le fait d'avoir eu du mal à trouver un très vieux livre qui le suggérait sans trop expliquer d'où venait l'idée, juste parce que certaines bactéries avaient des cils qui pouvaient les propulser telle une queue de poisson monocellulaire, vers là où il y a de la lumière ou son type de nourriture. A part ce petit questionnement perdu de si il pouvait y avoir une forme d'intelligence dans le mouvement d'une bactérie, rien, que des manuels scolaires. Donc rien pour se douter de si les os peuvent aussi penser d'eux-mêmes.

Si je pars dans mon imaginaire, je pense que ce n'est pas comparable, se déplacer de son corps vers son autre corps dans un monde parallèle, monde qui n'est qu'une copie mnésique, approximative de celui-ci. Tentative que je vais essayer tous les matins, tant que je suis toute seule à la maison, pour éviter de faire du mal à quelqu'un. Et rester dans ce monde et avoir des tiges et des feuilles, c'est à dire des cellules et des os qui poussent tel un second corps, là où il ne faut pas. Parce que même si dans les deux cas c'est un cerveau animé (si on est multi-cellulaire en âmes cela peut se débattre, mais la religion dit qu'on n'a qu'une seule âme), et deux corps, dans mon premier cas, mon deuxième corps laisse mon cerveau animé le contrôler même s'il n'accepte pas de venir dans ce monde. Alors que dans le cas du cancer, le cerveau animé de la personne n'a pas le contrôle de sa partie cancéreuse, de son jumeau qui naît sans accouplement par la régénération des cellules.

Et là je vois que les coraux figurent parmi les milliers de traitements miracles qui peuvent guérir le cancer. L'idée de symbiose, pas de symbiote, est dans la nature même du corail. Il y a une communication entre les coraux et les zooxantelles grâce à une molécule, je ne sais pas si j'ai compris, mais cette molécule qui fait communiquer l'ôte et son symbiote chez le corail, couperait les liens de communication, telle une feuille de plante qui périt parce qu'elle n'est pas au soleil, donc parce qu'elle n'est plus utile, parce que la plante ne veut plus communiquer avec cette feuille et la tue de l'intérieur, entre l'ôte et les cellules cancéreuses. Il faudrait voir si c'est cela ou pas cela. Probablement le cancer est dans un état de nos connaissances où on pourrait prouver tout et n'importe quoi vu le nombre de médicaments alternatifs qui auraient guérit aléatoirement des gens ou des animaux d'un coup, mais étant linguiste, pour moi une définition définit le monde, et si on veut un autre monde, il suffit de changer les définitions.

Donc le cancer n'est pas comparable à une chimère, mais je ne sais pas si il est soit comparable à un symbiote comme je le fais, en disant qu'il arrive à comprendre des bribes de notre raisonnement, mais pas tous les types de raisonnements, seulement un raisonnement corporel de tissus cellulaire primitif non localisé dans le cerveau, une forme d'intelligence diffuse qui par le nombre devient intelligence et agit de partout comme un pirate informatique doué d'une forme primitive de conscience qui lui permet de se rendre compte de l'association entre deux mots écrits pareils, et de choisir de défaire le réflexe conditionné faim-nourriture lorsqu'il trouve que son ôte mange de la nourriture qui ne le nourrit pas. Soit à un état de symbiose que le corps accepte alors qu'il fallait qu'il le rejette, un peu comme s'il nous envoyait une substance pour nous dire que sa présence est utile pour le corps, qu'il ne faut pas que le corps fasse comme la feuille d'une plante qui n'est pas au soleil. Il y a peut-être une forme d'intelligence qui n'est pas compliquée dans les coraux et les os, je ne sais pas si c'est juste ou faux de comparer tous les cancers, donc il y a peut-être des formes caractéristiques d'intelligence pour chaque type de cellule cancéreuse, les actions qu'elles arrivent à mettre en place pour que notre corps les accepte comme symbiote puis pour que notre corps croient qu'elles ont plus d'importance que le corps d'origine, il y a peut-être une intelligence qui remet en question la distinction entre royaume animal et royaume végétal en termes de cognition. Et je ne sais pas si une petite guérison, vient d'un compromis entre les cellules d'origine et les cellules cancéreuses, ou d'un rejet de la part des cellules d'origine, de nourrir d'avantage les cellules cancéreuses.


waterreedshimmer
Chercheur en savoir

Messages : 256
Date d'inscription : 23/11/2011
Age : 36
Localisation : France

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les effets des coupeurs de feu et du cancer

Message  waterreedshimmer le Lun 11 Juil - 13:59

Bonjour,

La dernière fois que j'ai vu mon étudiante c'était il y a quelques semaines. Même si elle ne voulait pas que je m'approche d'elle ni prendre de cours car elle avait trop mal et elle avait pris des médicaments prescrits, de la morphine, je crois, et comme elle n'a plus d'argent, et que je ne pouvais pas rester là les bras croisés, avant qu'elle ne me mette à la porte parce qu'elle aime la solitude quand elle a mal (mon père est pareil il s'isole parce qu'il est sourd), comme cette fois-ci j'ai osé demander, elle a un ostéopathe mais pas un coupeur de feu car elle n'a pas d'argent pour cela, alors j'ai mis ma main à 10cm d'elle puis j'ai reculé de 2m car il ne fallait pas que je m'approche d'elle, et j'ai fais ce que je voyais: plein d'électricité statique dans l'air de sa maison que j'ai balayé avec ma main. Pour moi l'électricité statique c'était de la douleur concentrée qui volait autour d'elle car ça me faisait mal quand je touchais les boules d'électricité statique de partout. Je ne savais pas que la douleur était dans le nerf, mais aussi dans l'air.

Depuis, je ne lui ai que parlé par téléphone. Que de la douleur et la dernière fois apparemment ce sont ses jambes qui se sont pétrifiées. Aucune idée si elle est toujours en vie ou pas? On s'est dit qu'elle m'appellera quand elle ira mieux pour pas que je l'embête tout le temps à lui demander si elle est ou pas disponible pour ses cours payés à l'avance à mon entreprise, que je quitterais tôt ou tard.

Moi je pense que ça a une relation. Le problème c'est que la médecine moderne ne s'appuie pas sur la non-médecine du début des temps après la préhistoire. Je n'ai pas le tuyau exact, mais ma sœur est archéologue et dans son dernier stage, son professeur lui a montré des choses intéressantes qui pourraient avoir une valeur inestimable pour la recherche contre le cancer des os. Alors les hommes au début de l'histoire, ils n'avaient pas de médecin, si ils se cassaient une jambe ou un bassin, personne n'essayait de les recoller. Ils n'étaient pas nés avec de la tératologie: deux membres etc. Mais super étonnant, les membres repoussaient à côté de leurs corps ! Ce qui fait qu'il y avait un type sain, sans cancer des os, qui parce qu'il s'était fracturé le genou, s'est retrouvé avec deux genoux agencés de manière parfaitement fonctionnelle, donc il a pu remarché, il n'est pas devenu handicapé, mais son genou s'est dupliqué avec les os et la chair je ne sais pas comment, et cela s'est agencé (aucune idée si au-dessus ou à côté) de manière mathématique, physique et physiologique, de manière à se que sa copie conforme de genou, fasse marcher l'autre genou, la partie du dessus et la partie du dessous, bien sûr sans thérapie génétique, sans clonage médical du genou, sans extra-terrestre, sans rien, nos membres sains ont la capacité de se dupliquer ! Et encore meilleur, ce même archéologue leur a montré aussi quelqu'un de sain, qui n'est pas né avec une maladie tératologique, qui s'était fracturé le bassin, et qui s'est retrouvé, de même sans intervention médicale ni génétique, avec deux bassins, donc avec deux " cus ", aucune idée de à quoi cela ressemblait, mais apparemment les deux étaient agencés de manière à ce que le corps retrouve sa totale fonctionnalité et à ce qu'il ne soit pas handicapé!

Donc ce qui manque aux médecins qui étudient le cancer des os, c'est la comparaison entre la duplication des os et des organes chez un individu sain avec cette même duplication chez un individu atteint de cancer. Nous sommes tous des lézards, peut-être que ça prend plus de temps, mais je n'ai pas plus d'information sur le sujet. Donc si un membre n'est pas coupé, si il n'est que cassé, sous certaines conditions inconnues, le corps d'un être humain peut faire la même chose que la queue d'un lézard, et ce sans le cancer, et sans le clonage des organes, il peut se dupliquer.

Je suis triste que les médecins ne sachent pas encore traiter le cancer des os, même si je n'ai pas d'attachement sentimental envers mon étudiante, même si elle ne m'a jamais montré sa peau. Mais ce truc de la duplication de ses organes je l'ai déduit à partir du fait, que sa main droite s'est pétrifiée puis s'est dépétrifiée, même si cela a été attribué, par ignorance par ses médecins qui ont loupé l'essentiel et qui l'ont rendue radioactive avec ses examens de curiosité (et moi je croyais que c'était psychologique mais on voyait bien en regardant que l'os avait fait comme la tige de plante, en s'infiltrant verticalement), à des douleurs musculaires et non pas au fait que ses os soient vivants et pensent tels des coraux mais avec une conscience d'os qui n'est pas que os mais qui refabrique ses organes autour au même temps. Le Graal c'est l'os.

waterreedshimmer
Chercheur en savoir

Messages : 256
Date d'inscription : 23/11/2011
Age : 36
Localisation : France

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les effets des coupeurs de feu et du cancer

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum