Forum de cryptozoologie-cryptides-yéti-calmar géant-loch ness-heuvelmans-zoologie-paranormal
Bonjour et bienvenue sur le forum, pour profiter au mieux du contenu n'hésitez pas à vous inscrire et à participer aux sujets.

En vous inscrivant vous pourrez profiter des contenus mais en plus y participer donc donner votre avis et avoir des réponses ou des précisions en retour.

De plus des administrateurs et modérateurs se tiennent à votre disposition pour faciliter votre adhésion et garantir le calme et la paix sur le forum.
Nous espérons vous lire prochainement, à bientôt.
Contact: webmastersitecryptozoologie@hotmail.fr
Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée

Le site du forum


Les procavia, à l'origine des primates marins ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Les procavia, à l'origine des primates marins ?

Message  waterreedshimmer le Mar 31 Jan - 19:26

L'une d'elles c'est ce forum qui m'en a parlé. L'autre, je ne sais pas si elle y est, même si elle est publiée comme si c'était un hoax, c'est la même sirène. En tout cas c'est une sirène de type triton aux doigts palmés. Les deux ont des vidéos de qualité variables. Mais l'espèce présentée est la même.

En ce qui concerne le crâne, il n'est pas humain. Je ne m'y connais pas en préhistoire, mais l'an dernier ou il y a deux ans, j'avais assisté à plein de conférences privées en préhistoire. D'accord le visage ressemble à un humain, ce qui inquiète la créature et les spectateurs de l'aquarium, mais non, pas les traits du visage où la fine mâchoire et le long nez proviennent d'une forme préhistorique aplatie alors que chez nous c'est le contraire, nos traits se sont aplatis, et encore moins la caisse de résonance en escargot qui fait penser à Star Wars et d'où la mélodie peut être intéressante, un peu comme les dinosaures.

En ce qui concerne les mains, même trait horizontal sur les deux vidéos, et mêmes palmes, donc à cause des muscles, pouce opposable. Donc il peut utiliser des outils pour chasser et se battre. Sûrement des pierres pour diminuer la taille des morceaux de poissons. Donc il n'attaque pas avec sa bouche.

On ne peut rien déduire quant à son intelligence, sauf qu'il chante et sait chasser. Ce specimen a des attributs féminins et une queue de poisson avec une petite fente. Cette femme a un instinct maternel qui la pousse à commettre une erreur de jugement quand à l'enfant qui l'a appelée et lui a montré ses mains. Le fait de poser une main sur l'autre est intéressant car cela remonte à des concepts dans des caves préhistoriques où on peignait des mains.

Il y a du blanc dans ses yeux, mais sa matière grise est sûrement plus petite que la nôtre à cause de la taille de la caisse de résonance à l'arrière du crâne. Ses vaisseaux sanguins sont très gras.

Cette sirène n'appartient pas au genre homo, il s'agit d'une évolution indépendante, à mon avis, qui s'est déroulée dans les abysses. On ne connaît pas la cause, mais comme je suis toujours en train de lire le début du livre sur les sirènes, j'ai compris que dans l'antiquité on pouvait encore en voir dans toutes les côtes du monde. Donc le contact n'est pas nouveau, mais oublié et rejeté.

C'est sûrement une espèce en voie de disparition qu'il faut protéger, après si la sirène a des poils ou des écailles ça se discute. Celle-là a l'air d'être écaillée, mais si elle a des seins, alors c'est un mammifère, il existe très peu de mammifères écaillés. Donc il y a de fortes chances que ce ne soient pas des écailles de poisson, mais autre chose, qui y ressemble à première vue. Donc bien qu'elle présente une queue de poisson, c'est plus un descendant d'un cousin d'éléphant marin, qu'un descendant de poisson. L'arbre phylogénétique des sirenia et hyracoidea est le plus probable. Parce qu'il est bizarre, puisqu'un mammifère marin à queue et un rongeur sont très proches, comme pour les humains. Le plus loin que j'ai pu trouver sur wikipédia c'est que le genre  procavia serait assez proche du genre sirenia, et que le genre purgatorius est à l'origine des primates.








Copyrights: Sereia Real (((Real Mermaid))) filmada na California, Monterey Bay Aquarium, MrCrisrami, 6 juillet 2015, pic not mine and not from the one who posted this video neither: https://youtu.be/t-kvYmefxpM - no idea who did the original video. Photo pas à moi ni à celui qui a posté la vidéo, aucune idée de la provenance de la vidéo.



Dessin comparatif crâne de Yéti vs crâne de Sirène de mer par Françoise Del Socorro mais j'ai des connaissances générales en cryptozoologie en suivant le forum de  http://www.crypto-investigations.org/ et je vais quand même lire le livre Sirènes et Hommes Marins, Cazottes et Sarres même si mes idées sont un peu différentes.

waterreedshimmer
Habitué

Messages : 242
Date d'inscription : 23/11/2011
Age : 36
Localisation : France

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les procavia, à l'origine des primates marins ?

Message  waterreedshimmer le Mer 8 Fév - 11:43



Voici un début d’interprétation des mythes et folklores mondiaux et français de l’ouvrage très connu Sirènes et hommes Marins (2006, Cazottes et Sarre). Pour ce début de première partie, je site le collectif Les Anges n°1 publié comme un magazine de poche en janvier 2017. La sirène y est décrite au fil des mythes sous plusieurs angles. Je ne m’y connais pas en littérature ni en religion, donc vous aurez un sacré pâté, assez délirant pour ce qui est de la Bible, mais je n’ai pas vérifié. La sirène séductrice, n’est pas un être charmant, le mot séduction remplace le mot caprice lorsqu’on fait référence à un enfant qui pleure pour qu’on lui achète des bonbons sinon il se venge, et le mot scam pour ce qui est des contrats de ventes brisés par la malice du vendeur qui promet un article gratuit ou un article à prix trop bas et qui ensuite fait du chantage émotionnel ou légal sur l’acheteur pour avoir plus d’argent en accusant l’acheteur d’avoir brisé sa promesse, sa parole, sa signature alors que c’est lui qui en a fait une.

Et la sirène franco-européenne répond à une promesse de liberté non tenue, ou à une supplication de lâcher-prise non respecté, par la vengeance côté descendance commune ou côté famille du partenaire et partenaire l’ayant enlevée à son milieu naturel, par de la vengeance et de la cruauté. Mais dans le cas où son partenaire conjugal répond favorablement à ses attentes, elle le récompense en lui sauvant la vie ou en partageant avec lui l’en de ses trésors magiques en or en provenance de son palais abyssal ou lagunaire.

Donc même s’il y a toujours mariage ou toujours union charnelle, il n’y a pas grand-chose de péché charnel dans la sirène des mythes et folklore, il s’agit juste tantôt d’une habile manipulatrice, tantôt d’une justification des morts par noyade quand c’est elle le ravisseur, tantôt d’un esprit qui berce l’âme des noyés dans la mer mais ce côté n’est pas très souligné en France, où elle est surtout vue comme la cause d’une noyade. Je ne m’y connais pas du tout en sirènes brésiliennes, mais il y a encore des religions vivantes dans ma deuxième patrie qui les admirent et tout un folklore, que je ne connais pas, avec une façade différente de la fée Morgane française. Donc cette Morgane, cette femme-poisson qui peut aussi être un homme-poisson, ou pour mieux raconter les mythes français et orientaux qui à mon avis ne sont pas racontés, mais dissimulés, je ne les connaissais pas avant de lire ce livre, peut être analysée suivant plusieurs facettes. Je commencerais donc par la plus répudiante des facettes, celle de la femme-fantôme, l’ange-déchu. Ange qui lui-même a plusieurs facettes. Commençons alors par le mythe originel que j’ai re-écrit tant bien que mal.

Pourquoi j’essaye de comprendre le mythe des sirènes avant de voir les témoignages ? Parce que avant de tomber malade de nouveau, problème d’une dent de sagesse infectée, j’ai fait un rêve : une humaine avec le physique qui incarne la veuve noire de Marvel Comics ainsi que son vêtement noir collant me dit de dedans sa bulle vitrée, sorte de demeure sous-marine dont la vitre en forme de bulle aplatie est retenue par dessus par des barres de fer parallèles en aluminium fort espacée, qu’il faut que nous les tuons tous. Et le fond marin était vert. C’était avant de voir la vidéo de la sirène dans cet aquarium vert. Et il y a eu aussi mais avec trop de jours de différence, la voix sous la chaise d’un chat ou d’un humain qui criait, mais la voix était abasourdie comme venant de l’au-delà. Donc le rêve d’une reconstitution à a Marvel d’Atlantis et le fantôme sous la chaise, plus le temps libre où je ne peux pas jouer à mon ancien jeu vidéo habituelle parce que je suis malade et parce que je suis déçue d’avoir était dupée par un faux vendeur qui pleurait pendant des mois pour plus d’argent par sympathie, puis pour une fausse promesse rompue puis qui m’a dit que j’aurai plus de chances dans ma vie si je suivais son exemple d’escroc. D’où la sirène son milieu, sa voix, sa plainte, tout s’est retrouvé dans cet ouvrage que j’ai commencé à lire et à réfléchir. Je ne peux pas promettre que j’aurai tant de temps libre pour réfléchir un ouvrage par la suite. Donc j’aime interprété, et surtout ne prenez pas mes interprétations pour la réalité ni ne me copiez pas pour créer une nouvelle religion, puisque je re-compose tout. Il s’agit juste d’une analyse littéraire à ma façon.

L’intitulé peut encore contenir des sous-parties, une suite, qui rentre dans la même thématique.

* La sirène ange-déchu partie 1 : les origines

La sirène ange-déchu est avant tout une argumentation politique des mythes les plus lointains datant de l’apparition de l’homme sur terre des des conflits sur la description du Dieu Unique. Aussi 3 mythes complémentaires (les summériens d’après Bérose, les coptes d’après Nag Hammadi, les chrétiens d’après la Bible) qui sont juste en opposition du point de vue politique y font référence. Mon interprétation n’est pas la meilleure car je ne lis pas des ouvrages de religion et donc p.15-16-17 de Sirènes et Hommes Marins est le complément de p.62-63 Les Anges (magazine de poche).

Et donc si on colle le mythe ça donne cela : Bien avant que le Dieu mâle ne créa l’homme humain, le Dieu femelle créa, à mon avis, l’homme marin, p.63 « une bête arrogante ressemblant à un lion » et qui veut usurper l’identité du Dieu mâle en se prenant pour le Dieu unique. Face à cette arrogance, le Dieu mâle l’engueule et lui montre un rayon lumineux. Du coup pour se venger, à mon avis, cette créature immature, égocentrique et capricieuse fait apparaître sept autres créatures pour qu’elles l’adorent comme le Dieu unique, l’une d’entre elles refuse de le croire et se tourne vers le véritable Dieu unique, le Dieu mâle, il s’agit à mon avis de Luc[]. Pour montrer sa domination le Dieu mâle place Luc[] sur un char « à quatre faces de chérubins » suivi par une myriade de musiciens, à mon avis, les sirènes mélodieuses, ce qui provoque la jalousie de la mère de l’homme marin qui aussitôt enfante d’autres anges capricieux comme l’Envie. Plus tard celle-là même enfantera à son tour la Mort.

Ensuite d’après les Summériens en -3500 avant Jésus-Christ, le Dieu mâle créa l’homme humain à partir de l’argile de l’abîme des eaux, territoire du Dieu Enki, et d’après la Bible, désolée si ma connaissance est vague, le Dieu mâle créa ensuite la femme humaine à partir de l’abîme des eaux mélangé à la côte de l’homme humain.

S’ensuit ensuite trois histoires, une qui ne parle pas des péripéties de l’homme marin sur Terre, mais qui parle un peu plus de ce qui se passe dans l’autre monde, ainsi que deux histoires qui relatent le même fait mais d’un point de vue politique contradictoire. Encore une fois excusez moi si mes connaissances en religion sont trop vagues.

A mon avis, l’homme marin s’installe sur Terre et ne ressemble pas à un Dieu, mais se présente déjà devant tous les hommes et toutes les créatures comme l’unique et leur créateur. Alors que l’un de ses sept fils, Luc[], profite de son rôle d’archange régent des chérubins, i.e. régent sur son chariot. L’ouvrage n’explique pas comment après Luc[] fini par trahir à son tour le Dieu mâle unique et devenir un ange déchu.

A mon avis, entre-temps à Sumer en -3500 avant Jésus-Christ, le très égocentrique homme-marin dont on parle, se voit surnommé Oannès et est vu comme un être respectable, un sage. Il n’est pas du tout regardé par ces humains comme un Dieu unique, usurpateur, mais comme un Dieu à l’origine de la sédentarisation de l’homme et de l’évolution culturelle puisque il leur apporte la loi comme au-dessus des hommes pour venir supplanter les règles totalitaires de tout un chacun, et donc l’association loi-châtiment remplace l’association parole-vengeance, et il leur apporte aussi l’agriculture, les savoirs (sciences, lettres, arts, géométrie) et le savoir-faire comme la construction d’une cité. Donc ce fils du Dieu mâle est symbolisé par le soleil dont les rayons sont pourtant émis par le Dieu mâle. Et de nouveau, l’homme marin, Oannès fait apparaître sept autres créatures, et cette fois-ci non pas pour l’adorer comme un Dieu unique parmi les hommes, mais pour que les hommes soient encadrés pour faire appliquer sa sagesse.

Donc cette rencontre est bien vue par les sumériens. Mais elle est très mal vue par la Bible où Oannès devient p.48 Samael l’ange-serpent où d’après mes souvenirs vagues, il apporte le savoir aux humains en échange du travail en communauté. Et pour prendre le contact il avait proposé une pomme ou une figue à Eve, la première femelle humaine, qui s’est laissée séduire tel un poisson qui meurt par la bouche.

Mais Eve et Adam, le couple d’être humains primordiaux qui vivait de la chasse et de la cueillette a une parenté avec Oannès-Samael le serpent homme marin et ange déchu. Adam est le fils du Dieu mâle alors que Oannès est le fils du Dieu femelle, les deux Dieux étant le couple divin originel, à mon avis. Pour les sumériens, le couple d’humains vient de l’argile de l’apsû, l’abîme des eaux originel gouverné par le Dieu Enki (leur Neptune). Pour la Bible c’est juste la femme qui vient de l’argile de l’apsû. Et Oannès a des caractéristiques physiques, une queue de poisson, qui prouve que côté père, il vient aussi de l’argile de l’apsû, même si son paternel n’est pas mentionné.

Donc le serpent Oannès est le fils du Dieu femelle avec un habitant mâle du fond des abîmes océaniques et en comparaison, la première femme humaine est la fille du Dieu mâle avec une habitante du fond des abîmes océaniques. D’où on peut déduire que le premier homme Adam est le fils du Dieu mâle avec un habitant du fond des forêts tropicales. D’où Adam serait poilu et Eve serait écailleuse.

(version non relue)

waterreedshimmer
Habitué

Messages : 242
Date d'inscription : 23/11/2011
Age : 36
Localisation : France

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum