Forum de cryptozoologie-cryptides-yéti-calmar géant-loch ness-heuvelmans-zoologie-paranormal
Bonjour et bienvenue sur le forum, pour profiter au mieux du contenu n'hésitez pas à vous inscrire et à participer aux sujets.

En vous inscrivant vous pourrez profiter des contenus mais en plus y participer donc donner votre avis et avoir des réponses ou des précisions en retour.

De plus des administrateurs et modérateurs se tiennent à votre disposition pour faciliter votre adhésion et garantir le calme et la paix sur le forum.
Nous espérons vous lire prochainement, à bientôt.
Contact: webmastersitecryptozoologie@hotmail.fr
Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée

Le site du forum


Disparition des dinosaures, nouvelle théorie.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Disparition des dinosaures, nouvelle théorie.

Message  madmartigan le Mar 2 Nov - 14:59

paléontologie dinosaure extinction massive théorie gravité meurtrière masse

Je voudrais vous faire partager une théorie sur le disparition des dinosaures, que j'ai découverte il y a peu (du moins sous cette forme et clairement expliquée), et qui a pour fondement les variations de la gravitation terrestre.
Au lieu de faire un résumé bien médiocre de cette théorie, je vous renvois à la page de présentation de celle ci qui a le mérite de l'expliquer de façon claire et succincte (cela ne vous prendra vraiment pas longtemps d'en prendre connaissance)

http://frederic.malmartel.free.fr/Fin_des_dinosaures/dinosaures3.htm

On sait tous que de nombreux facteurs doivent etre pris en compte lorsque l'on parle de disparition de masse. Apres avoir lu beaucoup de choses sur diverses théories concernant la disparition des dinosaures, j'ai trouvé celle ci tout à fait plausible, et qui met en lumiere un facteur nouveau pour moi. Je ne sais pas ce que vous en dites Smile ? Mais moi j'adhere bien à ce nouvel aspect de la chose Very Happy
avatar
madmartigan
Chercheur en savoir

Messages : 322
Date d'inscription : 19/08/2010
Localisation : besançon, franche comté

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Disparition des dinosaures, nouvelle théorie.

Message  JR le Mar 2 Nov - 20:12

madmartigan a écrit:http://frederic.malmartel.free.fr/Fin_des_dinosaures/dinosaures3.htm

On sait tous que de nombreux facteurs doivent etre pris en compte lorsque l'on parle de disparition de masse. Apres avoir lu beaucoup de choses sur diverses théories concernant la disparition des dinosaures, j'ai trouvé celle ci tout à fait plausible, et qui met en lumiere un facteur nouveau pour moi. Je ne sais pas ce que vous en dites Smile ? Mais moi j'adhere bien à ce nouvel aspect de la chose Very Happy
J'ai pas mal correspondu avec Frédéric Malmartel. La principale faiblesse, à mon sens, est qu'il ne tient ou en tout cas ne tenait pas compte de tout ce qui a disparu à ce moment, y compris de très petites bêtes.

Les deux théories les plus en vue :
- la météorite au large du Yucatan, qui coïnciderait... toutefois j'ai vu une contestation disant qu'on a trouvé au centre de son cratère les couches de la fin du Crétacé (Maastrichtien, Campanien, etc.) intactes, avec leurs fossiles caractéristiques, et donc l'impact serait en fait antérieur de nombreux millions d'années à l'extinction.
- le volcan du Deccan, dont les restes nivelés couvrent l'équivalent de la France. J'ai lu un livre qui m'a personnellement plutôt convaincu expliquant non seulement cette extinction mais les autres (la plus importantes de toutes, fin du Permien, reliée à un reste volcanique sibérien, mais aussi d'autres) par d'autres systèmes volcaniques correspondant.

à+

J

JR
Indispensable

Messages : 574
Date d'inscription : 16/07/2010
Age : 65

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

nouvelle théorie

Message  guillaume57 le Mar 2 Nov - 21:36

madmartigan a écrit:
<img src="http://www.toomai.fr/images/products/elefun/kingdinosaur_ss01.jpg" alt="paléontologie dinosaure extinction massive théorie gravité meurtrière masse">

Je voudrais vous faire partager une théorie sur le disparition des dinosaures, que j'ai découverte il y a peu (du moins sous cette forme et clairement expliquée), et qui a pour fondement les variations de la gravitation terrestre.
Au lieu de faire un résumé bien médiocre de cette théorie, je vous renvois à la page de présentation de celle ci qui a le mérite de l'expliquer de façon claire et succincte (cela ne vous prendra vraiment pas longtemps d'en prendre connaissance)

http://frederic.malmartel.free.fr/Fin_des_dinosaures/dinosaures3.htm

On sait tous que de nombreux facteurs doivent etre pris en compte lorsque l'on parle de disparition de masse. Apres avoir lu beaucoup de choses sur diverses théories concernant la disparition des dinosaures, j'ai trouvé celle ci tout à fait plausible, et qui met en lumiere un facteur nouveau pour moi. Je ne sais pas ce que vous en dites Smile ? Mais moi j'adhere bien à ce nouvel aspect de la chose Very Happy
Je ne pense pas que çà tienne debout :
D' après sa théorie le pic de gravité faciliterait le vol des oiseaux car l' atmosphère serait plus dense ; je ne pense pas car l' augmentation de la densité ,provoquerait une augmentation de la résistence de l' air ce qui nécessiterait plus d' effort de l' oiseau;on aurait donc également un problème.

guillaume57
Explorateur

Messages : 30
Date d'inscription : 18/04/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Disparition des dinosaures, nouvelle théorie.

Message  madmartigan le Mar 2 Nov - 22:42

JR a écrit:
madmartigan a écrit:http://frederic.malmartel.free.fr/Fin_des_dinosaures/dinosaures3.htm

On sait tous que de nombreux facteurs doivent etre pris en compte lorsque l'on parle de disparition de masse. Apres avoir lu beaucoup de choses sur diverses théories concernant la disparition des dinosaures, j'ai trouvé celle ci tout à fait plausible, et qui met en lumiere un facteur nouveau pour moi. Je ne sais pas ce que vous en dites Smile ? Mais moi j'adhere bien à ce nouvel aspect de la chose Very Happy
J'ai pas mal correspondu avec Frédéric Malmartel. La principale faiblesse, à mon sens, est qu'il ne tient ou en tout cas ne tenait pas compte de tout ce qui a disparu à ce moment, y compris de très petites bêtes.

Les deux théories les plus en vue :
- la météorite au large du Yucatan, qui coïnciderait... toutefois j'ai vu une contestation disant qu'on a trouvé au centre de son cratère les couches de la fin du Crétacé (Maastrichtien, Campanien, etc.) intactes, avec leurs fossiles caractéristiques, et donc l'impact serait en fait antérieur de nombreux millions d'années à l'extinction.
- le volcan du Deccan, dont les restes nivelés couvrent l'équivalent de la France. J'ai lu un livre qui m'a personnellement plutôt convaincu expliquant non seulement cette extinction mais les autres (la plus importantes de toutes, fin du Permien, reliée à un reste volcanique sibérien, mais aussi d'autres) par d'autres systèmes volcaniques correspondant.

à+

J

En effet ces théories sont celles qui ont le plus de poids de nos jours et font partie des théories évoquées en lycée pour expliquer la disparition des dinosaures. Mais je trouvais la théorie de Frédéric Malmartel originale, qui sort du lot Smile . Et puis cela reste une donnée de plus à éventuellement prendre en compte pour expliquer les extinctions de masse (meme si selon moi une théorie faisant appel à un facteur majeur ne peut convenir pour cela. Il semble que dans la majorité des cas les causes sont multiples)


guillaume57 a écrit:
Je ne pense pas que çà tienne debout :
D' après sa théorie le pic de gravité faciliterait le vol des oiseaux car l' atmosphère serait plus dense ; je ne pense pas car l' augmentation de la densité ,provoquerait une augmentation de la résistence de l' air ce qui nécessiterait plus d' effort de l' oiseau;on aurait donc également un problème.

Es-tu sur de cela ? Je dois avouer que je n'ai guere de connaissances à ce sujet, mais la résistance de l'air demanderait un moindre effort comparé à celui demandé à l'oiseau pour rester en vol dans une atmosphere moins dense. Enfin vu la constitution d'un oiseau c'est ce qui en ressort à mes yeux. Mais si tu es sur de toi je veux bien te croire, d'autant que ce ne serait pas le seul probleme posé par sa théorie. Néanmoins elle reste intéressante sur bien des aspects.
avatar
madmartigan
Chercheur en savoir

Messages : 322
Date d'inscription : 19/08/2010
Localisation : besançon, franche comté

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Disparition des dinosaures, nouvelle théorie.

Message  JR le Mer 3 Nov - 6:59

guillaume57 a écrit:Je ne pense pas que çà tienne debout :
D' après sa théorie le pic de gravité faciliterait le vol des oiseaux car l' atmosphère serait plus dense ; je ne pense pas car l' augmentation de la densité ,provoquerait une augmentation de la résistence de l' air ce qui nécessiterait plus d' effort de l' oiseau;on aurait donc également un problème.
Il me semble, à vérifier, que les espèces d'oiseaux ont disparu dans les mêmes proportions que les autres espèces (sauf bien sûr les dinos* qui étaient de toute façon en net déclin). Je répète, sa principale faiblesse c'est qu'il ne voit que les dinos. Je ne crois pas qu'un changement de gravité affecte tellement les coquillage, et il y a aussi une hécatombe dans leurs rangs.

* En n'oubliant pas que les oiseaux devraient en fait être classés dans les dinosaures si on voulait ajuster la taxonomie aux apparentements concrets.

à+

JR
Indispensable

Messages : 574
Date d'inscription : 16/07/2010
Age : 65

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Disparition des dinosaures, nouvelle théorie.

Message  herveteam le Sam 6 Nov - 23:54

Pour faire court, la plupart des scientifiques qui ont étudiés le sujet de la disparition des dinosaures sont maintenant d'accord pour dire que le phenomène d'extinction subite n'a pas eu lieu, et a été beaucoup plus étalé dans la durée qu'on ne le pensait avant.
avatar
herveteam
Indispensable

Messages : 916
Date d'inscription : 07/07/2010
Age : 44
Localisation : roanne

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Disparition des dinosaures, nouvelle théorie.

Message  Hibouc le Dim 7 Nov - 3:22

Cette théorie, et les explications données m’inspirent 3 remarques :

Tout d’abord, pour trouver une explication à la disparition « subite » des dinosaures, il est bon de rappeler (merci Hervé) que cette extinction n’a de subite que la perspective qu’on en a à l’échelle de toute l’évolution sur plusieurs millions d’années. Si l’on tient compte de la découverte d’ossements de dinosaures datés de 1 million d’années après l’événement K-Pg (limite Crétacé-Paléogène) et, tenant compte de l’intervalle de temps séparant la datation de fossiles connus de nous (pour des espèces de plus en plus rares), on peut imaginer que cet événement « soudain » a pu prendre plus d’un million d’années, au bas mot.

À comparer aux 200.000 ans d’existence de l’homme moderne qui, s’il disparaissait aujourd’hui, serait alors, par comparaison, victime de « la mort subite du nourrisson » Wink

Les deux remarques suivantes concernent les failles évidentes dans le raisonnement tenu par l'auteur. Mais vu l’heure tardive, j'y reviendrai demain.
avatar
Hibouc
Erudit

Messages : 1299
Date d'inscription : 03/06/2010
Localisation : Brabant-Wallon

Voir le profil de l'utilisateur http://www.imaginer-ecrire-publier.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Disparition des dinosaures, nouvelle théorie.

Message  JR le Dim 7 Nov - 5:18

herveteam a écrit:Pour faire court, la plupart des scientifiques qui ont étudiés le sujet de la disparition des dinosaures sont maintenant d'accord pour dire que le phenomène d'extinction subite n'a pas eu lieu, et a été beaucoup plus étalé dans la durée qu'on ne le pensait avant.
Heu, là je ne suis plus. Il est vrai que la fin des dinosaures est plutôt l'aboutissement d'un déclin aux dernières nouvelles, mais ils ne sont pas les seuls à avoir disparu dans la même période. Ca me paraît difficile de revenir complètement sur l'extinction massive et brutale à la fin du Crétacé, comme sur celle de la fin du Permien, et les autres de moindre envergure (on en a repéré jusqu'à une vingtaine), qui ont pratiquement structuré notre vision de l'histoire de la terre.

à+

JR
Indispensable

Messages : 574
Date d'inscription : 16/07/2010
Age : 65

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Disparition des dinosaures, nouvelle théorie.

Message  herveteam le Dim 7 Nov - 13:36

Tu as raison Jean, ce n'est pas tres clair, je recherche mes sources, ce sera sans doute plus explicatif.
D'ailleurs si quelqu'un a des infos je suis preneur, j'ai surement lu ça dans une revue scientifique mais laquelle?
avatar
herveteam
Indispensable

Messages : 916
Date d'inscription : 07/07/2010
Age : 44
Localisation : roanne

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Disparition des dinosaures, nouvelle théorie.

Message  Le Gluon le Dim 7 Nov - 21:08

J'ai parcouru le site pronant l'hypothèse de la disparition des dinosaures, suite à un changement de gravité .......

Je suis très perplexe.

Il y a quelque chose qui me gène profondément sur ce qui y est dit, et je trouve que au final ils se contredise, sur l'impact de la gravité, suivant les espèces vivantes:

1- L'augmentation de la gravité apporte une densité de l'air supérieur => ok

2- cette "nouvelle" densité n'aurait permis que aux oiseaux de voler, car plus légers, et ayant des plumes => pas d'accord ; les os des oiseaux étant creux, et donc légers et souples, cela aurait demandé un effort extrèmement élevé pour ceux-ci de voler, à la limite de la résistance de leur squelette ; donc, plus problèmatique que pour les dinosaures volants bien plus costauds.

3- Les dinosaures marins ont disparuent parce qu'ils respiraient de l'air, mais pas de la même manière que les mammifères marins existants => pas d'accord ; cela impliquerait simplement la disparition des tortues de mer, notament (l'histoire dont la façon dont elles respirent qui serait différentes des autres sauriens marins, est plus que ambigue). De plus, si l'on tiens compte de loi physiques, plus on s'enfonce, plus la pression est forte, donc, la faune d'eau peu profonde aurait plus de chance de survivre que celle comme les requins de grands fonds ....!

4- Les arbres géant disparaissent aussi => pas d'accord ; aucune preuve ne démontre la présence fossilisé d'arbre géants de taille réduites ; de plus, il n'y a pas que la hauteur qui serait réduite, mais la longueur des branches, la tailles des feuilles.

Maintenant, pour ce qui est de l'influence réelle du changement de gravité, d'où viendrait-elle ?
Il n'y a pas plusieurs façons de l'augmenter ..... si ce n'est l'accélération de la rotation de la terre.

Je vais reprendre un fait qui c'est passé il y a quelques mois: un tremblement de terre au Chili, de magnitude 8,8 à décalé l'axe de rotation de la terre de 8 centimètres.
Or 2 évènement, autres que le tremblement de terre peuvent avoir assez de puissance pour décaler l'axe de la terre: l'écrasement d'une météorite de plus de 10 km de long ; et un méga volcan (de type Yellowstone, où la caldéra total est supérieur à la Belgique).

Aussi, je pense que, le changement de gravité, s'il a eu lieu, n'a été que la résultante de l'explosion d'un méga volcan, décalant progressivement l'axe terrestre, et en accélérant la rotation
ou bien, la chute d'une météorite géante, avec les mêmes effets.

Dans les 2 cas, cela s'est fait progressivement ; mais l'impact sur la nature a été malgrè tout plus rapide que l'adaptation de celle-ci à ces modifications. De fait, certaines espèces animales ou végétales ont plus ou moins bien "encaissées" le choc, et donc ont pu évoluer plus ou moins rapidement.









avatar
Le Gluon
Habitué

Messages : 122
Date d'inscription : 08/10/2010
Age : 47
Localisation : 79700

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Disparition des dinosaures, nouvelle théorie.

Message  Hibouc le Sam 4 Déc - 2:17

Le Gluon a écrit:Maintenant, pour ce qui est de l'influence réelle du changement de gravité, d'où viendrait-elle ?
Il n'y a pas plusieurs façons de l'augmenter ..... si ce n'est l'accélération de la rotation de la terre.
Plus exactement, la constante de gravitation à la surface de la Terre est la résultante de l’attraction naturelle des corps célestes (qui dépend de la masse et de la distance) et de la force centrifuge due à la rotation.

La masse de la Terre étant constante, l’attraction des masses ne change pas à une distance donnée (attention au fait que cela dépend aussi de la distance, l’attraction aux pôles est légèrement supérieure à celle mesurée à l’équateur, car la Terre est un peu aplatie), la seule variable serait la force centrifuge (force qui se soustrait à celle de l’attraction). Or, nous savons que la rotation de la Terre ralentit et qu’elle était d’environ 18 heures à l’époque des dinosaures. Le ralentissement implique une force centrifuge plus faible et donc une gravitation en augmentation.

La thèse tiendrait donc la route ? PAS DU TOUT !
Car ce ralentissement est très progressif et ne peut être responsable d’un changement aussi soudain que celui utilisé pour justifier une disparition subite des dinosaures.
Tout au plus, une légère augmentation progressive du poids pourrait être un ingrédient marginal parmi d’innombrables facteurs combinés qui ont présidé à l’extinction plus que probablement progressive d’espèces remplacées par d’autres, mieux adaptées.

Darwin l’a clairement démontré : l’apparition d’un facteur donnant un nouvel avantage, même minime, suffit pour qu’une nouvelle espèce supplante progressivement une plus ancienne... C’est la règle de l’évolution, tout simplement.

Le Gluon a écrit: Je vais reprendre un fait qui c'est passé il y a quelques mois: un tremblement de terre au Chili, de magnitude 8,8 à décalé l'axe de rotation de la terre de 8 centimètres.
Doucement, doucement... ce décalage est insignifiant... 8 cm, sur une circonférence de 40.000 Km, restons zen ! Smile
Ne perdons pas de vue que, sans événements extérieurs, l’axe de la Terre oscille naturellement déjà bien plus que ces 8 malheureux cm. L’axe de la Terre effectue un lent mouvement de précession (décalage circulaire dessinant 2 cônes) dont le cycle complet fait environ 25.800 ans au cours desquels nous changeons donc d’étoile polaire. Il est aussi agité de vibrations (zigzags d’une durée de 18,6 ans) qu’on appelle la nutation. Si vous avez déjà observé une toupie, en plus de tourner, ça a des soubresauts... Pas de quoi fouetter un chat.

Le Gluon a écrit: Or 2 évènement, autres que le tremblement de terre peuvent avoir assez de puissance pour décaler l'axe de la terre: l'écrasement d'une météorite de plus de 10 km de long ; et un méga volcan (de type Yellowstone, où la caldéra total est supérieur à la Belgique).
Aucune chance qu’un événement ponctuel comme l’éruption d’un volcan ou la chute d’une météorite affecte la rotation de la Terre... Les forces colossales générées par ces accidents ne sont rien comparées à l’effet de marée qui lui est permanent, fait entrer en ligne de compte la masse de la Lune, et provoque le ralentissement permanent... mais progressif et lent.
Et l’impact de ces deux événements a bien plus de chances de modifier l’écosystème par l’effet déjà décrit maintes fois d’un « hiver atomique » et assimilé : nuage de fumée gigantesque, nuit permanente, dépérissement du règne végétal suivit de près par le règne animal...
Le Gluon a écrit: Aussi, je pense que, le changement de gravité, s'il a eu lieu, n'a été que la résultante de l'explosion d'un méga volcan, décalant progressivement l'axe terrestre, et en accélérant la rotation ou bien, la chute d'une météorite géante, avec les mêmes effets.
Attention aux contresens : l’accélération de la vitesse de rotation de la terre n’augmente pas la pesanteur, c’est le contraire. Pour que la pesanteur augmente il faut ralentir la rotation.

La masse des corps attire, la force centrifuge éloigne... Pour faire rester un satellite sur son orbite, on s’arrange pour que sa vitesse de rotation autour de la Terre produise une force centrifuge qui compense l’attraction de la masse de la Terre !
avatar
Hibouc
Erudit

Messages : 1299
Date d'inscription : 03/06/2010
Localisation : Brabant-Wallon

Voir le profil de l'utilisateur http://www.imaginer-ecrire-publier.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Disparition des dinosaures, nouvelle théorie.

Message  maniak le Mar 16 Aoû - 1:02

C'est Vélikowski qui va être content ! lol!

Personnellement je pense que la couche d’iridium(KT) présente un peu partout sur terre aux environs de -65 millions d'années suffit a expliquer cette extinction même si d'autres facteurs ont pu amplifier le phénomène.

Mais la théorie est intéressante même si elle est bancale, j'ai lu récemment un article qui explique que les dinos auraient disparu suite au passage du système solaire à proximité de la galaxie naine du sagittaire que la voie lactée est en train d'absorber. (provenance du météorite)

J'imagine qu'un changement de pôles magnétiques ou de gravité plutôt rapide, même a l’échelle astronomique seraient envisageables.

Quand a leur influence sur une extinction de masse telle que décrite dans l'article, heuuu.... study



Dernière édition par maniak le Lun 30 Avr - 13:56, édité 1 fois (Raison : orthographe et mise en page)
avatar
maniak
Erudit

Messages : 1377
Date d'inscription : 15/08/2011
Age : 43
Localisation : phare ouest

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Disparition des dinosaures, nouvelle théorie.

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum