Forum de cryptozoologie-cryptides-yéti-calmar géant-loch ness-heuvelmans-zoologie-paranormal
Bonjour et bienvenue sur le forum, pour profiter au mieux du contenu n'hésitez pas à vous inscrire et à participer aux sujets.

En vous inscrivant vous pourrez profiter des contenus mais en plus y participer donc donner votre avis et avoir des réponses ou des précisions en retour.

De plus des administrateurs et modérateurs se tiennent à votre disposition pour faciliter votre adhésion et garantir le calme et la paix sur le forum.
Nous espérons vous lire prochainement, à bientôt.
Contact: webmastersitecryptozoologie@hotmail.fr
Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée

Le site du forum


La tarentelle, ou quand danser guérit la folie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La tarentelle, ou quand danser guérit la folie

Message  sabina le Jeu 17 Fév - 20:35

tradition

La Tarentelle (tarenta en italien) tient son nom de l'araignée-loup, la tarentule, présente dans les régions méditerranéennes. Elle tient probablement son origine dans les rites Dionysiaques, où le Dieu de l'ivresse, accompagné des Ménades symbolisait le retour du Printemps et le renouveau de la nature
En Italie du Sud, dans la région des Pouilles, la morsure de cette araignée provoquait une maladie appelée "tarentisme". En effet, la personne était agitée de convulsions ; couchée sur le dos, elle bougeait sur ses mains en se balançant comme sur une toile. Ces symptômes pourraient bien faire penser à une forme de catharsis, une sorte de libération du poids des conventions sociales, familiales, religieuses et des pulsions sexuelles.

tradition

Paradoxalement, seule une agitation encore plus intense pouvait soigner ce mal. Les familles faisaient alors appel aux musiciens du village qui n'étaient autres que le pêcheur ou le paysan du coin. Avec leurs instruments (violon, accordéon, tambourin, flûte) ils se relayaient pour ne pas briser la mélodie et jouaient alors une musique au rythme effréné qui provoquait chez le malade un désir irrépréhensible de danser ce qui le faisait entrer dans un état de transe qui pouvait durer des jours durant.
avatar
sabina
Explorateur

Messages : 47
Date d'inscription : 05/02/2011
Age : 36

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La tarentelle, ou quand danser guérit la folie

Message  Philippe Mind le Ven 18 Fév - 21:26

De la part d'une connaissance Sandro D'Alessandro nous livre une analyse du sujet :

En Italie l'animal associé aux rythmes frénétiques et la façon de danser est une araignée dont le nom scientifique est Lycosa tarentula et qui est connu comme 'Tarantola', le nom qui vient de la ville de Taranto, dans Apulia, où cet animal était ... très commun dans le passé. Je crois que la tradition qui alloue, aux gens piqués par cette araignée, le besoin de déplacer frénétiquement est incorrecte, parce que les symptômes du venin de l'araignée dans l'argument sont radicalement différents, en ayant pas en eux n'importe quelle forme de contraction nerveuse. Mais, les anciens habitants d'Apulia ont distingué plusieurs sortes de 'Taranta' (le nom populaire donné à l'araignée). Toujours maintenant un peu d'approche simple estime que les Taranta de traditions populaires et de Lycosa tarentula sont le même animal. Mais, en analysant les descriptions des différentes araignées connues comme 'Taranta' dans le passé, décrit dans un livre ancien de 'Tarantisme', il y a la description d'une araignée qui est sûrement soi-disant Malmignatta (Latrodectus tredecimguttatus), sévèrement apparentée avec la veuve Noire ; maintenant, le venin de Latrodectus tredecimguttatus est compatible avec les mouvements frénétiques faits par le 'tarantati', qui avait été piqué par la 'Taranta'.
Ainsi il est probable que les crampes provoquées par cette araignée, correctement exagérée, aient donné l'origine à la culture, la musique et les traditions rattachées avec le Tarantisme.

Dans Apulia, la tradition particulière de Tarantisme a été raccordée avec la figure de Saint Paulus, qui, après être mordu par une Vipère dans l'île de la Malte, n'avait rien par conséquent, pour qu'il ait été proclamé le patron de toutes morsures et les piqûres d'animaux venimeux.

Mais, je suis d'accord de l'assertion que la façon traditionnelle de résoudre le morceau de Tarentula - la danse populaire et le style de musique appelée la Tarentelle - sont sévèrement reliés avec les manifestations Dionisiaques, comme beaucoup de musiques et danses traditionnelles relatives à l'histoire de quelques pays.
avatar
Philippe Mind
Erudit

Messages : 4118
Date d'inscription : 13/04/2010
Age : 31
Localisation : Thionville

Voir le profil de l'utilisateur http://hellboy57.e-monsite.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La tarentelle, ou quand danser guérit la folie

Message  Hibouc le Sam 19 Fév - 5:48

Merci pour cet article, Sabina.

Je connaissais, très superficiellement, cette explication concernant la danse curative pour soigner les symptômes après une piqûre par une tarentule, mais en creusant un peu la chose, je suis surpris par l'ampleur des recherches multidisciplinaires sur la question, psychologues, médecins, historiens, gourous, chorégraphes, traditionalistes, mythologistes (heu... sais pas si le vocable existe, sinon je crée un néologisme), etc.

Je retiens, d'un point de vue clinique, que la fièvre et la transpiration sont des processus naturels permettant au corps d'évacuer des toxines, comme celles présentes dans le venin animal. Et toutes les techniques de soins prodiguées par des guérisseurs, au moyen de plantes hallucinogènes, danses rituelles provoquant la transe, sauna, etc. convergent vers cette technique.

Il manque peut-être ici les dimensions érotique et contestataire qu'on attribue aussi à la tarentelle. Érotique, car les mouvements du corps, et notamment la position arquée en arrière, jambes et bras écartés en oscillant du bassin, est réputée comme très suggestive, surtout à une époque (jusque 1950 environ) et dans des contrées très prudes. (Quoi ma soeur ? Tu as regardé ma soeur ! Elle te plaît ma soeur ? Wink ) Ces circonstances étaient les seules où une femme pouvait s'afficher ainsi, cas de force majeure.


Et ces rituels, très mal vus du pouvoir et de l'Église, se transmettaient dans la région à la manière d'une contestation populaire. Je cite :
« Les qualités thérapeutiques qu'on leur prêtait à cette araignée étaient devenues des prétextes pour perpétuer des danses d'origines païennes dans un contexte de révolte d'une Italie catholique conservatrice et rigoriste au cours du XIIème Siècle. »

Voici par ailleurs, un article très complet qui traite des différents aspects de la question :

Lien vers site tarentelle


Dernière édition par Hibouc le Sam 19 Fév - 10:37, édité 1 fois
avatar
Hibouc
Erudit

Messages : 1299
Date d'inscription : 03/06/2010
Localisation : Brabant-Wallon

Voir le profil de l'utilisateur http://www.imaginer-ecrire-publier.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La tarentelle, ou quand danser guérit la folie

Message  sabina le Sam 19 Fév - 9:54

Tout à fait :
"Ces symptômes pourraient bien faire penser à une forme de catharsis, une sorte de libération du poids des conventions sociales, familiales, religieuses et des pulsions sexuelles." (voici la dernier phrase de mon 1er article.)
Le tarentisme sert aussi de "prétexte" à cette danse (réprouvée par la religion catholique). Dans mon article, j'ai voulu synthétiser au maximum.
Cette danse est présente dans toutes les cultures où les femmes sont opprimées : en Andalousie avec l' "orgia", en Afrique du Nord, "salha" où elles peuvent alors se laisser aller sans retenue, même devant les hommes et la famille.
avatar
sabina
Explorateur

Messages : 47
Date d'inscription : 05/02/2011
Age : 36

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La tarentelle, ou quand danser guérit la folie

Message  sabina le Sam 19 Fév - 10:02

Ah oui, autre chose, ça me fait penser au fêtes transe (rave) où les gens entrent en transe grâce à l'effet hypnotique des rythmes et de la musique (et aussi de certains produits utilisés, évidement Smile)
avatar
sabina
Explorateur

Messages : 47
Date d'inscription : 05/02/2011
Age : 36

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La tarentelle, ou quand danser guérit la folie

Message  Hibouc le Sam 19 Fév - 10:34

sabina a écrit:Ah oui, autre chose, ça me fait penser au fêtes transe (rave) où les gens entrent en transe grâce à l'effet hypnotique des rythmes et de la musique (et aussi de certains produits utilisés, évidement Smile)
On pense en tout premier lieu aux derviches tourneurs, mais de nombreuses danses africaines (du peuple ou réservée aux sorciers) utilisent la transe.
Sinon, tu as raison de citer la très contemporaine « trance music » et les substances légères ou non que consomme un public jeune pour se défoncer, mais eux, de quelle maladie veulent-ils se guérir ? That's the question ! Wink
avatar
Hibouc
Erudit

Messages : 1299
Date d'inscription : 03/06/2010
Localisation : Brabant-Wallon

Voir le profil de l'utilisateur http://www.imaginer-ecrire-publier.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La tarentelle, ou quand danser guérit la folie

Message  sabina le Sam 19 Fév - 10:42

De la peur de l'avenir, de l'angoisse face à la compétitivité, des pulsions sexuelles refoulées, les problèmes sociaux etc... pourquoi pas ?
avatar
sabina
Explorateur

Messages : 47
Date d'inscription : 05/02/2011
Age : 36

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La tarentelle, ou quand danser guérit la folie

Message  Hibouc le Lun 21 Fév - 23:08

sabina a écrit:De la peur de l'avenir, de l'angoisse face à la compétitivité, des pulsions sexuelles refoulées, les problèmes sociaux etc... pourquoi pas ?
Oui, comme dirait l'autre dans sa chanson : « Alors, on danse ! »

P.-S. J'espère que vous connaissez ce tube belge en France...
avatar
Hibouc
Erudit

Messages : 1299
Date d'inscription : 03/06/2010
Localisation : Brabant-Wallon

Voir le profil de l'utilisateur http://www.imaginer-ecrire-publier.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La tarentelle, ou quand danser guérit la folie

Message  sabina le Mar 22 Fév - 7:56

oui, il passe à la radio, malheureusement Smile
avatar
sabina
Explorateur

Messages : 47
Date d'inscription : 05/02/2011
Age : 36

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La tarentelle, ou quand danser guérit la folie

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum