Forum de cryptozoologie-cryptides-yéti-calmar géant-loch ness-heuvelmans-zoologie-paranormal
Bonjour et bienvenue sur le forum, pour profiter au mieux du contenu n'hésitez pas à vous inscrire et à participer aux sujets.

En vous inscrivant vous pourrez profiter des contenus mais en plus y participer donc donner votre avis et avoir des réponses ou des précisions en retour.

De plus des administrateurs et modérateurs se tiennent à votre disposition pour faciliter votre adhésion et garantir le calme et la paix sur le forum.
Nous espérons vous lire prochainement, à bientôt.
Contact: webmastersitecryptozoologie@hotmail.fr
Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée

Le site du forum


Sur les traces du chat forestier (Conférence)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Sur les traces du chat forestier (Conférence)

Message  Philippe Mind le Jeu 10 Nov - 21:50

Merci de ne pas copier sans autorisations

Bonjour,
Ce mardi soir j'ai eu la chance d'assister à une conférence sur le chat forestier qu'on appelle également chat sauvage (Felis silvestris), je vais tenter à ma façon de vous parler de ce que j'y ai appris.

Le chat sauvage est un félin, cette espèce est strictement européenne contrairement à nos chats de gouttière domestiques qu'on a importé et qui nous ont envahi.

zoologie chat forestier chat sauvage Felis silvestris conférence Loana Guillaume Leblanc sur les traces du chat forestier cloître des recollets Metz Moselle France hybridation félin

Répartition

En France on le rencontre dans le grand quart Nord-Est et dans le Massif Pyrénéen.

Régime alimentaire

Comme les chats il se nourrit de rongeurs et s'adapte selon les disponibilités que lui offre le terrain. Pour les individus d'Espagne et d'Ecosse il s'agit plus de lapins de Garenne.

Le reconnaitre


1/ La couleur de fond de la fourrure est fauve clair, voire grise marquée de fauve.

2/ La queue du chat forestier est touffue, marquée de 3 à 5 larges anneaux noirs. Le bout est arrondi et possède un manchon noir à l’extrémité. La queue des chats harets (chat domestique retourné à l’état sauvage) et des métis (croisement entre chat domestique et chat forestier) ressemble à celle du chat domestique (fine, pointue au bout, petits anneaux).

3/ Sur le dos, le chat forestier possède une bande dorsale noire unique, courant de la nuque à la base de la queue.

4/ Le tigré de la robe (rayures latérales) est moins marqué que pour un chat domestique

5/ Une tâche blanche est souvent visible sur la gorge.

6/ Le nez est rose ourlé de brun. Par contre, aucun coussinet ne peut être rose (certes, là, il faut voir le chat de très près…) ! Les yeux du chat forestier ont un iris vert.

Reproduction


Contrairement au chat domestique les femelles n'ont qu'une portée par an, on compte en moyenne trois petits.

Mauvaise réputation

Comme le loup, ce félin magnifique disons le, a mauvaise réputation :
On l'accuse de tuer de grands animaux comme des cerfs et des chevreuils, et même du bétail. On peut le voir ainsi si on a jamais un chat sauvage car ce n'est pas un lion ni même un lynx, il a quasiment la même taille que notre chat domestique, d'ailleurs les confondre n'est pas très compliqué, et c'est même très dur parfois de les différencier.
Comme nous l'a très bien dit Guillaume Leblanc, directeur de LOANA (LOrraine Association NAture) "Ce qui est inconnu fait peur", ces 6 mots résument très bien un état d'esprit ancré en beaucoup.

Les dangers


L'hybridation avec le chat domestique (Felis silvestris catus) qui peut se croiser avec donc risque de disparition du chat sauvage.
Les voitures et autres moyens de transport routier qui en tuent quelques individus.
Le braconnage et la chasse, car bien que ce soit interdit depuis environ 30 ans certains continuent à en tuer pour le raisons citées dans la partie "Mauvaise réputation".

Si des éléments me reviennent je les ajouterais au fur et à mesure j'espère que cela vous a intéressé, et n'hésitez pas à me demander si ce n'es pas clair.


La parole est à vous.

Merci de ne pas copier sans autorisations


Dernière édition par Philippe Mind le Jeu 10 Nov - 23:23, édité 1 fois
avatar
Philippe Mind
Erudit

Messages : 4118
Date d'inscription : 13/04/2010
Age : 31
Localisation : Thionville

Voir le profil de l'utilisateur http://hellboy57.e-monsite.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sur les traces du chat forestier (Conférence)

Message  Bioch-Stef le Jeu 10 Nov - 23:19


C'est un très bel animal, il y en avait un qui venait de temps en temps chez mes grands parents en pleine campagne mais impossible de l'approcher à moins de 10 bons mètres.

Dans mes souvenirs il semblait plus grand qu'un chat domestique, peut-être est-ce la fourrure ou mes souvenirs d'enfant ...

En tout cas quand on en voit un, on perçoit directement le côté sauvage et tout à la fois noble et racé.

PS : comme mes grands parents habitaient en Bretagne dans les terres, peut-être n'était-ce pas ce chat ou bien un hybride ...

Bioch-Stef
Indispensable

Messages : 524
Date d'inscription : 26/07/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sur les traces du chat forestier (Conférence)

Message  herveteam le Ven 11 Nov - 9:11

J'ai quelquefois vu des chats sauvages (Felis silvestris), lorsque je travaillais en exploitation forestière, et j'ajouterai Phil, qu'un grand danger pour eux en plus de la route, est la disparition des haies, qui constitue pour cet animal, un refuge et un garde manger.
avatar
herveteam
Indispensable

Messages : 916
Date d'inscription : 07/07/2010
Age : 44
Localisation : roanne

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sur les traces du chat forestier (Conférence)

Message  Bioch-Stef le Ven 11 Nov - 13:14

Oui Hervé, on s'est bien rendu compte que les grands remembrements dans les terres paysannes ayant eu lieu dans les décennies passées ont mené à détruire les bocages qui étaient des lieux hyper-favorables pour maintenir les biotopes locaux et entretenir la biodiversité.

De plus ces remembrements ont mené à d'immenses champs qui lors d'averses drues (où la terre est saturée et ne peut éponger l'eau) alimentent des catastrophes de types inondations ou coulées de boue pour les villages et bourg situés en aval.

Les bocages jouaient aussi ce rôle de frein et d'éponge, les scientifiques s'en sont rendus compte et je crois (et j'espère) qu'on tente désormais de favoriser la ré-émergence de bocages un peu partout.


Dernière édition par Bioch-Stef le Sam 12 Nov - 14:52, édité 1 fois

Bioch-Stef
Indispensable

Messages : 524
Date d'inscription : 26/07/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sur les traces du chat forestier (Conférence)

Message  herveteam le Sam 12 Nov - 14:18

Eh, oui, il aurait fallu garder le bon sens paysan, au lieu de cela on a creé l'industrie agricole.
avatar
herveteam
Indispensable

Messages : 916
Date d'inscription : 07/07/2010
Age : 44
Localisation : roanne

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sur les traces du chat forestier (Conférence)

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum