Forum de cryptozoologie-cryptides-yéti-calmar géant-loch ness-heuvelmans-zoologie-paranormal
Bonjour et bienvenue sur le forum, pour profiter au mieux du contenu n'hésitez pas à vous inscrire et à participer aux sujets.

En vous inscrivant vous pourrez profiter des contenus mais en plus y participer donc donner votre avis et avoir des réponses ou des précisions en retour.

De plus des administrateurs et modérateurs se tiennent à votre disposition pour faciliter votre adhésion et garantir le calme et la paix sur le forum.
Nous espérons vous lire prochainement, à bientôt.
Contact: webmastersitecryptozoologie@hotmail.fr
Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée

Le site du forum


Similitudes dans différentes civilisations.

Page 2 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Similitudes dans différentes civilisations.

Message  Bioch-Stef le Ven 2 Déc - 0:50

Merci Maniak pour ce post très éclairant sur un sujet difficile à visualiser pour nos pauvres cerveaux d'homo sapiens inférior Razz

Pour répondre à Hervé :

1) Quelle serait cette civilisation?

A vrai dire aucune idée, peut-être y'en a t'il eu plusieurs en même temps : sans doute faut-il expliciter au préalable ce qu'on entend par civilisation.
Ainsi, de nos jours, considérez-vous qu'il y a une seule civilisation ou plusieurs ? La mondialisation tend à ce qu'il n'y en ait qu'une mais il y a quand même des différences culturelles et architecturales très marquées entre l'amérique du sud, l'afrique, l'europe, l'asie ...

Bref tout ça pour dire, qu'à une époque reculée peut-être que plusieurs civilisations assez avancées ont été victimes simultanément d'un cataclysme mondial qui a laissé des traces dans plusieurs religions/croyances locales.

2) Quel niveau de technologie avait-elle atteint?

Un niveau supérieur aux civilisations qui ont suivi pendant quelques temps après le cataclysme ce qui signifie que ses habitants ne se contentaient pas de survivre mais qu'il devait y avoir de l'art, de la culture, des loisirs, des sciences, des philosophies, un système politique servant d'ossature à cette société.

Mais à mon sens ce niveau de développement ne devait pas avoir atteint une industrialisation massive, puisque cela aurait laissé des traces (contaminations, déchets, concentrations de matériaux, pollution) et nous aurions retrouvé d'innombrables objets métalliques ou même plastiques qui peuvent subsister des millénaires.

3) Qu'est devenue cette civilisation, a-t-elle disparue, a-t-elle été "mélangée" a nous ?

Un cataclysme massif peut n'avoir laissé que des poignées de survivants éparpillés aux 4 coins du monde. Déracinés, en survie constante, âpre et difficile (puisqu'un cataclysme mondial a du avoir des répercussions climatiques pendant plusieurs années), ils ont tout simplement perdu la mémoire de leur histoire au bout de quelques générations mis à part des légendes de temps fabuleux colportés par les anciens.
Le cataclysme est resté dans les mémoires (sous forme de déluge, chars célestes brulant tout, ...) ainsi que les souvenirs flous d'anciens rois ou héros qui se sont transformés en Dieux.

4) Je rajoute une hypothèse très osée, allez hop, soyons fous bounce
D'autres lignés homo non sapiens, ont eu bien du mal à s'adapter aux suites de cette catastrophe, elles ont soit disparu, soit se sont intégrées ici ou là à quelques tribus sapiens par désespoir ou simplement pour survivre (cas de Néanderthal qui aurait disparu voici 28 000 ans), ceci pouvant expliquer la difficulté à identifier l'origine sapiens ou néandertalienne de certains outils retrouvés et les quelques % de gènes issus de Néanderthal en nous, soit elles ont régressé de façon plus profonde (hommes sauvages et velus ...).

Ici un exemple d'une théorie quant à une quasi extinction de l'humanité voici environ 75 000 ans :
http://www.astrosurf.com/luxorion/bioastro-evolution-extinction2.htm

Bioch-Stef
Indispensable

Messages : 524
Date d'inscription : 26/07/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Similitudes dans différentes civilisations.

Message  cobalt le Ven 2 Déc - 12:31

Je te rejoins Steph sur ton dernier message, je rajouterais même (supposition) concernant le 3 ème point que ça explique peut-être pourquoi la plupart des mythologies commencent par le chaos.
Et merci pour le lien également.
avatar
cobalt
Habitué

Messages : 141
Date d'inscription : 02/06/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Similitudes dans différentes civilisations.

Message  Bioch-Stef le Ven 2 Déc - 15:39


Merci mon cher Cobalt pirat

Je suis en train de rédiger un long résumé de toutes les catastrophes qui sont très probables d'un point de vue scientifique depuis les 18000 dernières années, c'est long, très long, vous aurez de quoi lire affraid

Je le poste dès qu'il sera fini (au pire demain soir si je suis trop souvent interrompu).

A+

Bioch-Stef
Indispensable

Messages : 524
Date d'inscription : 26/07/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Similitudes dans différentes civilisations.

Message  herveteam le Ven 2 Déc - 19:43

cobalt a écrit:Je te rejoins Steph sur ton dernier message, je rajouterais même (supposition) concernant le 3 ème point que ça explique peut-être pourquoi la plupart des mythologies commencent par le chaos.
Et merci pour le lien également.
Salut Cobalt.
Qu'entends-tu par mythologies:

  • Légendes

  • Religions


Car il ne me semble pas que le plupart des religions commencent par le chaos, et même plutôt par la création.
En revanche, je pense et ce, a l’instar de certains ici, que la bible et d'autres ouvrages religieux racontent bien, des événements concernant une catastrophe naturelle a un moment donné, commun a ces religions.
En gros, une sorte de ras-de-marée provoqué par on ne sait quoi (météorite, tremblement de terre ou autre).


Dernière édition par herveteam le Sam 3 Déc - 10:07, édité 1 fois
avatar
herveteam
Indispensable

Messages : 916
Date d'inscription : 07/07/2010
Age : 44
Localisation : roanne

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Similitudes dans différentes civilisations.

Message  maniak le Sam 3 Déc - 8:59

Il y a aussi le basculement de la lithosphère d'Hapgood mais ce n'est pas ma théorie préférée.

Par contre elle comporte une analogie avec beaucoup de ces mythes dans les conséquences observables qu'elle provoquerait .

Au cours des mes recherches j'ai souvent lu a propos des catastrophes antiques une expression qui prend tout son sens au regard de cette théorie : et les étoiles du ciel tombèrent.

En effet si la croute terrestre basculait les observateurs verraient littéralement les étoiles tomber dans le champ stellaire.
De plus les conséquences seraient cataclysmiques, raz de marées, tremblements de terre, éruptions volcaniques, en gros tout ce qu'il faut pour éradiquer une civilisation.

Mais tout cela reste a vérifier (avec le temps je me suis aperçu que certains points ne cadrent pas avec la géologie).

Steph j’attends ton post avec de la salive sur mon clavier.


Dernière édition par maniak le Jeu 8 Mar - 10:40, édité 1 fois (Raison : ortographe et mise en page)
avatar
maniak
Erudit

Messages : 1382
Date d'inscription : 15/08/2011
Age : 43
Localisation : phare ouest

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

similitudes entre civilisations

Message  fx1934 le Dim 4 Déc - 15:12

Bonjour à tous,

Sujet très intéressant et passionnant qui plus est. Pour moi il est clair qu'il y a de nombreuses similitudes entre des civilisations qui ont existées il y a des millénaires et qui ne sont pas sensées s'être rencontrées!!! Si on part du principe que ces civilisations ne se sont jamais rencontrées physiquement je pense qu'il est quasiment impossible qu'elles aient toutes évoluées selon les mêmes schémas en même temps sans qu'un facteur commun de soit intervenu. Si l'on regarde les civilisations proches de nous et notamment en Europe, en Afrique et en Asie on sait que les changements et les développements sont intervenus lorsque ces civilisations sont entrées en contact entre elles lors de voyage et grâce au commerce. chacune de ces civilisations a appris de l'autre et a copié des idées, des techniques.... Si l'on s'accorde pour dire aujourd'hui que des similitudes existent bel et bien entre maya, égyptiens, incas et bien d'autre je pense qu'il faut alors accepter qu'un facteur commun les reliait.

Pour ma part plusieurs hypothèses sont envisageables:
- ces civilisations sont toutes les descendantes d'une plus ancienne. On peut envisager effectivement que les survivants de l'Atlantide (ou autre) se sont retrouvés à travers la planète et ont fait bénéficier de leurs connaissances (soit ils sont arrivés parmi des civilisations existantes et les ont aidées à se développer, soit ils sont les premiers êtres de ces civilisations ce qui me paraît moins réel). Auquel cas on peut se demander d'où viennent les atlantes et d'où venait leurs connaissances.....Il est possible que l'Atlantide ai été détruite par un cataclysme et que les seuls survivants soient ceux qui était en mer en train d'explorer le monde...
- On peut aussi envisager la possibilité que ces civilisations que tout séparait ont été en contact avec des civilisations extraterrestres qu'ils ont pris pour des dieux : en effet j'ai toujours été fasciné par le fait que l'on retrouve des dessins et symboles représentant des êtres avec des crânes que l'on connait bien. Cette théorie pourrait expliquer que ces différentes civilisations aient pu construire des monuments "semblables" sans jamais se voir.

Quoi qu'il en soit personne à ce jour n'arrive à expliquer comment les pyramides et autres constructions de ce type ont pu être réalisées à ces temps anciens. Il fallait nécessairement qu'ils aient eu accès à une technologie avancée pour y arriver.

Concernant ces hypothèses je vous conseille l'excellent livre "l'archéologie interdite, de l'Atlantide au sphinx" qui étudie toutes ces hypothèses.

pour reprendre le début du sujet qui est parti de la découvertes des crânes, je pense que si jamais un jour nous avons des résultats nous apprendrons qu'il s'agit de crânes humains. On sait que beaucoup de civilisations avaient effectivement pour habitude de mettre des cordes et autres systèmes sur leurs corps pour ressembler à leurs dieux....

Voilà pour mon avis...au plaisir de vous lire Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy
avatar
fx1934
Explorateur

Messages : 45
Date d'inscription : 19/07/2011
Age : 34
Localisation : saint nazaire

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Similitudes dans différentes civilisations.

Message  herveteam le Dim 4 Déc - 17:01

Concernant les pyramides, j'ai beaucoup de mal a comprendre en quoi il s'agissait d'un exploit de construire de tels monuments?
Certes il devait s'agir d'un travail très dur physiquement pour les manuels;
certes il devait s'agir d'un travail très dur pour les architectes;
certes il devait également s'agir d'un travail de très longue durée;
et alors?
Les "constructeurs" de pyramides n'étaient pas des sous-hommes, donc ces travaux devaient être réalisables sans interventions divines ou extra-terrestres.
De plus quid des résultats de constructions?
Peut-être y a-t-il eu 100 pyramides de construites pour une seule de réussie.
avatar
herveteam
Indispensable

Messages : 916
Date d'inscription : 07/07/2010
Age : 44
Localisation : roanne

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Similitudes dans différentes civilisations.

Message  fx1934 le Dim 4 Déc - 17:13

et bien concernant les pyramides on sait que les blocs de pierre qui les constituent pèsent des dizaines de tonnes. Comment ont ils fait pour les lever à cette hauteur. Des tests ont été faits au Japon je crois (il faudra que je retrouve le lien qui en parle) et les architectes qui y ont participé n'ont utilisé que des moyens qui pouvaient exister à cette époque. Si on part du principe qu'ils n'avaient pas de grues comme on les connait aujourd'hui ils pouvaient cependant avoir à leur disposition des moyens de levage faits de bois et de corde mais en aucun cas assez puissants pour lever de tels blocs. La seule possibilité recevable consiste à envisager qu'ils ont poser les blocs du bas puis ont remblayer le sol afin de faire une rampe de faible inclinaison afin de pouvoir amener les blocs du second rang...Donc Ok pour les premiers rangs mais ensuite les calculs montrent que pour les rangs supérieurs il aurait fallu faire une rampe de plusieurs kilomètres afin de garder une inclinaison acceptable.

Même si la main d’œuvre n'était pas cher il est techniquement impossible qu'ils étaient 200 hommes par bloc. Ils ont essayé lors de test et ça ne fonctionnait pas... A moins qu'ils aient fait appel aux peuples de géants (tiens un autre sujet Very Happy )

Aujourd'hui si je ne doute pas que les égyptiens ont construit les pyramides il n'en reste pas moins qu'ils ont du avoir une technologie assez avancée pour leur permettre ces réalisation. voilà mon avis
avatar
fx1934
Explorateur

Messages : 45
Date d'inscription : 19/07/2011
Age : 34
Localisation : saint nazaire

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Similitudes dans différentes civilisations.

Message  Bioch-Stef le Dim 4 Déc - 18:28

Salut les amis, je suis de retour avec un peu de retard, sorry Surprised

Concernant les pyramides, je rejoins Hervé d'autant qu'il ne faut pas oublier les théories de Joseph Davidovits et de Joël Bertho, théories suffisamment plausibles pour que Science & Vie (magazine ultra-sérieux quand même) aient produit un dossier spécial voici environ un an !
Leurs deux théories concernent la construction des pyramides égyptiennes à base de pierres moulées et ne semblent pas déconnantes, du moins peut-on imaginer qu'une partie des pyramides ait pu être construite ainsi.

Concernant mon dossier (hello Maniak alien ), je m'y remets, je suis dessus et le publierai ce soir !

Et merci à mon compatriote nazairien pour ses interventions farao

A+

Bioch-Stef
Indispensable

Messages : 524
Date d'inscription : 26/07/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Similitudes dans différentes civilisations.

Message  fx1934 le Dim 4 Déc - 19:15

Oui j'ai entendu parler de cette théorie qui largement plausible. Je me dis juste que si les égyptiens avaient réelement fabriqué les pyramides à partir de pierres reconstituées....je ne vois pas pourquoi cette civilisation se serait contentée de faire uniquement les pyramides avec cette méthode. Ils auraient pu développer des villes entières grâce à cette technologie.... Idea Idea Idea Shocked

Mais bon ce qui est usant dans ces théories c'est qu'on en voit jamais le bout et qu'on ne diffuse que rarement les conclusions.

Au final on apprendra peut être que des portugais les ont faites ces pyramides Very Happy Very Happy Laughing Laughing Laughing Laughing

Mais bon restons sérieux : il n'en reste pas moins qu'il y a des similitudes entre toutes ces civilisations antiques...A force de chercher on va bien trouver la solution cheers
avatar
fx1934
Explorateur

Messages : 45
Date d'inscription : 19/07/2011
Age : 34
Localisation : saint nazaire

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Similitudes dans différentes civilisations.

Message  Bioch-Stef le Dim 4 Déc - 22:24

Voilà j'ai (enfin) recensé l'ensemble des évènements cataclysmiques avérés ou bien ayant très probablement eu lieu. J'ai essayé de synthétiser le plus possible les différents écrits que j'ai retrouvé. Il est possible que certains passages soient un peu plagiés sur des écrits dans la mesure où je manquais de temps et que je ne voyais pas comment mieux l'écrire.

Tout d'abord, une citation de Platon (427-347) et de son "Timée" pour montrer que cet auteur n'était pas un ignare fantaisiste :

« ... Vous êtes tous jeunes d'esprit ; car vous n'avez dans l'esprit aucune opinion ancienne fondée sur une vieille tradition et aucune science blanchie par le temps. Et en voici la raison. Il y a eu souvent et il y aura encore souvent des destructions d'hommes causées de diverses manières, les plus grandes par le feu et par l'eau, et d'autres moindres par mille autres choses. Par exemple, ce qu'on raconte aussi chez vous de Phaéton, fils du Soleil, qui, ayant un jour attelé le char de son père et ne pouvant le maintenir dans la voie paternelle, embrasa tout ce qui était sur la terre et périt lui-même frappé de la foudre, a, il est vrai, l'apparence d'une fable ; mais la vérité qui s'y recèle, c'est que les corps qui circulent dans le ciel autour de la terre dévient de leur course et qu'une grande conflagration qui se produit à de grands intervalles détruit ce qui est à la surface de la terre. Alors tous ceux qui habitent dans les montagnes et dans les endroits élevés et arides périssent plutôt que ceux qui habitent au bord des fleuves et de la mer ... Quand, au contraire, les dieux submergent la terre sous les eaux pour la purifier, les habitants des montagnes, bouviers et pâtres, échappent à la mort, mais ceux qui résident dans nos villes sont emportés par les fleuves dans la mer ... »

Depuis des siècles des chercheurs amateurs et professionnels se sont basés sur les légendes, sur des calculs, sur des probabilités et aussi sur la chance pour faire des découvertes permettant d'avoir une assez bonne idée de l'histoire mondiale des différentes civilisations du passé. Mais ils se sont tous heurtés à la grande rareté des documents écrits ou gravés authentiques remontant à avant 2000 avant J.-C..

Plus d'une fois, les guerres ou certains intégrismes ont entraîné la quasi disparition de la mémoire de l'humanité à travers la destruction de millions de volumes et de papyrus (ex : http://fr.wikipedia.org/wiki/Biblioth%C3%A8que_d%27Alexandrie ).

Jusqu'au 20è siècle l'identification et la datation des cataclysmes rapportés par les légendes et mythologies n'avait jamais pu vraiment se faire mais avec l'essor des technologies tout a changé. Les cataclysmes et autres fins du monde n'étaient connues que de façon très imagée et via leurs noms sinistres : Apocalypse, Déluge, Atlantide, Ragnarök, toutes les religions, toutes les traditions des peuples anciens retenait au moins l'un de ces cataclysmes, ou un autre équivalent et souvent ils signifiaient l'achèvement d'un âge du monde dans l'imaginaire des Anciens. Notons aussi que dans les légendes, des catastrophes diverses étaient regroupées par la compression du temps.

1er élément majeur a retenir et prouvé catégoriquement par la science : le niveau moyen des mers a augmenté de 110 mètres en 15 000 ans !

2ème élément majeur : un seul cataclysme est unanimement reconnu comme d'envergure planétaire, c'est la fin de la glaciation et la déglaciation associée qui a eu des conséquences inimaginables !

Ce cataclysme a surtout été remarquable par sa durée et il ne peut être comparé à un cataclysme de quelques jours comme une éruption, de quelques minutes comme un séisme ou de quelques secondes comme un impact. Pour des générations successives d'humains, le recul obligatoire et sans cesse répété devant la montée des eaux a dû être le fléau majeur, celui qui a empêché les populations de se fixer sur les rivages océaniques, continuellement remis en cause.

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
1ère partie : les déluges, une appellation passe-partout dans les plus vieux récits de l'humanité
-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Le XXe siècle a permis des observations nouvelles et fondamentales, notamment celles concernant la profondeur des fonds marins tout le long des côtes puisque la géographie actuelle n'a strictement rien à voir avec celle d'il y a 15 000 ans. La Manche et la mer du Nord n'existaient pas, et surtout la mer Noire (alors lac d'eau douce) ne communiquait pas avec la Méditerranée.

Approximativement à la même période de très importants déluges ont eu lieu et qui avaient la même origine : le réchauffement climatique aussi nommé déglaciation !

Les paléoclimatologues situent le dernier maximum glaciaire entre –25000 et –17000 ans ( le volume glaciaire est alors énorme, atteignant un volume total de près de 75 000 000 km³ contre 26 000 000 km³ de nos jours). C'est à cette époque que s'est constituée la fameuse terrasse sous-marine de –110 mètres, ce niveau a été retrouvé dans le monde entier (à quelques mètres près selon les régions). L'océan s'y est maintenu pendant plusieurs milliers d'années, comme le montre l'étude minutieuse du talus continental. C'est la grande époque du Pléniglaciaire, contemporain du Paléolithique supérieur, avec ses civilisations bien connues : le Moustérien, d'abord, puis l'Aurignacien, le Gravettien et le Solutréen.

=> deux tiers des glaciers ont disparu depuis, et parallèlement la remontée globale du niveau marin a été de 110 mètres.

C'est entre –17000 et –15000 qu'eut lieu un premier réchauffement (dit réchauffement solutréen) et une première fonte des glaces les plus exposées. Parallèlement, quasi automatiquement, démarra une remontée du niveau de la mer, lente mais inexorable, qui grignota le talus continental jusque-là préservé des effets mécaniques de l'érosion marine. Ce fut aussi le début de l'exode pour les tribus qui vivaient paisiblement au bord de la mer, où ils trouvaient facilement leur nourriture grâce à la pêche de poissons et de petits crustacés.

C'est en –13500, alors que le niveau marin était à –80 mètres que se produisit une première débâcle, dite débâcle atlantique ou Déluge de Lascaux. La déglaciation s'accéléra soudainement avec l'éclatement définitif de la calotte glaciaire qui recouvrait tout le nord de l'Europe et qui bloquait surtout toute circulation maritime dans la mer du Nord que nous connaissons. Les glaciologues pensent que le plus gros de la débâcle eut lieu en moins d'un siècle, suite à une série de cataclysmes en chaîne (l'un alimentant le suivant). Le niveau de la mer augmenta alors de près de 20 mètres en quelques années seulement, ce qui est fantastique. Si c'était le cas aujourd'hui, toutes les villes côtières disparaissent sous les flots !

Après ce paroxysme étonnant par sa rapidité et son intensité jamais revue depuis, la montée des eaux se ralentit. Le seuil de –68 mètres (seuil des Dardanelles) fut atteint en –11700. Il se produisit alors une longue période de stabilisation autour du niveau –55 mètres qui dura près de 3000 ans (entre –11000 et –8000). Ce seuil est très identifiable sur tous les talus continentaux et il est même considéré comme un repère clé par les océanographes. Cette période d'accalmie, venant après plusieurs millénaires de tracas et d'insécurité permanente, fut mise à profit par les populations pour se fixer et se sédentariser puisque la superficie de leurs terres n'était plus constamment remise en cause par des modifications géographiques.
Avec la fin de la stabilisation à –55 mètres se termina le Tardiglaciaire, ce fut l'entrée dans le Postglaciaire ou Holocène (l'éclosion de la civilisation magdalénienne et l'essor du Mésolithique).

A partir de –8000, la mer recommença à monter lentement sur la Terre entière, et partout il y eut des conséquences catastrophiques. En une dizaine de siècles la température globale était montée de +4°c ! Le grand glacier rescapé du maximum glaciaire occupait encore la Scandinavie et la Baltique. Cette fonte allait entraîner plus tard, en –6700, une véritable débâcle qui elle-même allait être la cause du seul déluge de très grande envergure dont on a gardé la trace.

Dès –7300, les océans atteignirent le fameuse cote de –38 mètres, celle du seuil du Bosphore. Cela signifie qu'à partir de cette époque, 600 ans avant le Déluge, la mer Egée, qui avait déjà envahi le lac de Marmara à partir de –11700, commença d'envahir progressivement le lac d'eau douce de la mer Noire, la salinisant petit à petit. Partout ce fut la débâcle !!!

A – 6700 ans, l'eau en provenance des glaciers scandinaves en débâcle commença après avoir traversé la mer Noire, à déborder vers le sud. Elle s'engouffra à travers le passage nouvellement créé par la montée des eaux, empruntant successivement le détroit du Bosphore, la mer de Marmara le détroit des Dardanelles avant de rejoindre la mer Egée. C'est la fameuse Bipartition de -6700 av JC et c'est la plus grande catastrophe terrestre recensée depuis 10 000 ans.

A cette période, des glissements de terrain massifs en Norvège (les glissements de Storegga) ont déclenché un tsunami massif, probablement haut de plusieurs centaines de mètres !!! C'est un raz de marée inconcevable dont la hauteur n'a jamais été atteinte depuis sur Terre (sauf son frère jumeau qui s'est déployé vers le sud est en même temps). L'eau a frappé le nord-est de l'Angleterre avec une telle force qu'elle est entrée jusqu'à 40 kilomètres à l'intérieur des terres. Les basses plaines ont été recouvertes de plans d'eau ou transformées en marécages. La Grande Bretagne qui était alors une péninsule est devenue une île.

Près d'un quart du volume (200 000 km³) resta accroché sur les monts scandinaves et un autre quart déboula vers l'ouest et atteignit les côtes de la mer du Nord (ouvrant le passage avec la Manche). La moitié environ de ce glacier moribond (400 000 km³) s'effondra vers l'est dans le lac Baltique (alors fermé à l'ouest), charriant, outre la glace et l'eau qui le composait, une quantité de roches décrochées du substrat sous-jacent, provoquant dans un premier temps un raz-de-marée haut lui aussi de plusieurs centaines de mètres !

Dans un deuxième temps, l'onde de choc submergea les pays Baltes, inversant sans problème le cours des rivières qui coulaient ordinairement vers le nord. Le mur d'eau était désormais inarrêtable et son parcours a pu être déterminé avec précision. Ce furent d'abord les barrières de Minsk (en Belarus actuel) qui furent détruites et franchies, puis les marais du Pripet (à la frontière Belarus et Ukraine) et de la Bérésina (plus au nord en Belarus). Ces marais, vestiges du cataclysme, n'ont jamais pu être totalement asséchés depuis.
Le mur d'eau qui représentait encore un cinquième de la masse initiale (soit 80 000 km³) s'engouffra ensuite dans la vallée même du Dniepr sur un front de près de 10 km débouchant sur la mer Noire après avoir éliminé tous les obstacles sur son passage à travers les plaines de l'Ukraine.

Le niveau de la mer Noire, qui était inférieur de 60 mètres au niveau actuel, monta alors à une vitesse vertigineuse au contact avec le mur d'eau qui alla se heurter aux monts de Cappadoce (aujourd'hui en Turquie) et d'Arménie, se frayant quelques passages entre les montagnes, repoussant l'eau des cours d'eau vers leur source.

Selon le couple de chercheurs André et Denise Capart, c'est là qu'on pourrait situer l'histoire de l'arche de Nöe, histoire qui pourrait être, d'après eux, plus ou moins véridique. Poussée par le mur d'eau, à partir de la mer Noire, une embarcation aurait bel et bien pu se retrouver en haut d'une montagne de Turquie ou d'Arménie. Bien sûr la légende a embelli l'histoire, mais Noé (ou un autre) pourrait être un rescapé du cataclysme de la mer Noire, lui même consécutif à la débâcle du glacier scandinave.
La totalité du flot en provenance du nord mit probablement plus d'une année à s'écouler totalement, laissant sur son passage des régions totalement dévastées, des populations anéanties et à plus long terme une géographie transformée. Ainsi on pense que la superficie de la mer Noire (qui est aujourd'hui de 420 000 km²) a pu augmenter d'un tiers et son niveau de 60 mètres en quelques mois seulement.


-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
2ème partie : des éruptions et des séismes cataclysmiques
-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------


Voici 2000 ans, un grand tremblement de terre aurait englouti la vallée de Siddim avec ses quatre villes martyres : Sodome, Gomorrhe, Adma et Seboïm. Celui-ci aurait débouché d'abord sur un affaissement de terrain, qui lui-même aurait libéré des forces volcaniques tout au long de la crevasse ainsi formée, avec comme conséquences d'importantes explosions et des dégagements de gaz naturel, dans ce qui est aujourd'hui la partie méridionale de la mer Morte, qui n'est profonde que d'une quinzaine de mètres et qui n'existait pas il y a 4000 ans.

Le cataclysme volcanique du Santorin est l'une des deux grandes catastrophes physiques qui se sont produites au cours du IIe millénaire avant notre ère dans le Bassin Méditerranéen. Santorin, on le sait, aujourd'hui, c'est le quasi-anéantissement de la civilisation minoenne, alors au zénith de sa puissance. Il a explosé dans une période de cinquante ans comprise entre –1500 et –1450 : ce fut une fantastique éruption, l'une des plus extraordinaires que l'homme ait connue. Elle a balayé en quelques jours, et à tout jamais (malgré quelques petits sursauts désespérés) une civilisation quasiment millénaire. Plus de 60 mètres d'épaisseur de pierres ponces recouvrirent Santorin. Le vent dominant nord-ouest/sud-est porta quantité de cendres jusqu'en Egypte. La Crète qui se trouve à environ 110 km au sud de Santorin vit toute sa partie centrale et orientale recouverte de 10 centimètres environ de ces cendres.

Le bruit de l'éruption dut être phénoménal, on prétend qu'il fut audible jusqu'en Egypte, et l'obscurité fut totale durant plusieurs jours en Crète et partielle en Egypte durant une bonne semaine. Un impressionnant nuage mortel de cendres chaudes se déplaça dans toute la partie est de la Méditerranée. On pense que la couche de cendres sur les îles voisines atteignit plus de cinq centimètres d'épaisseur, couche largement suffisante pour étouffer définitivement la végétation, les hommes et aussi quasiment tous les animaux et les insectes autochtones. Le nuage de poussières et de cendres se dispersa ensuite dans toute l'atmosphère terrestre, faisant partiellement obstacle au rayonnement solaire.

Des pluies acides associées complétèrent le désastre dans les jours et les semaines suivants. La quasi-totalité des récoltes furent détruites et les terres empoisonnées durant des années. L'écologie de la Crète fut perturbée pendant pratiquement un demi-siècle. La fragilisation de la civilisation minoenne fut enclenchée d'une manière irréversible tout de suite après le cataclysme, avec une crise économique terrible et déstabilisante.


-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
3ème partie : des comètes et des météores
-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------


En 1972, le tout récent satellite Landsat1 a permis de découvrir dans une région montagneuse et déserte de l'Alaska un cratère jamais envisagé au niveau du sol. C'est le cratère météoritique de Sithylemenkat, âgé de 12 000 ans et qui est corrélé à la fin de la dernière glaciation. Le cratère est une vaste dépression de 12,4 km de diamètre et de 500m de profondeur. En dessous de la zone d'impact se trouve une très importante anomalie magnétique négative ce qui signifie une intense fracturation de la roche. Le corps céleste responsable était probablement une sidérite ou une sidérolithe de 500 ou 600 mètres de diamètre !

Un autre impact cataclysmique est soupçonné de correspondre à l'Apocalypse mais se situant très probablement dans l'Atlantique aucune preuve directe n'a pu être mise en évidence. C'est l'extinction simultanée de millions d'animaux voici 12 000 ans (dont vers – 10 000 ans av JC) qui laisse à penser une telle hypothèse. Certains mammouths furent gelés sur place dans plusieurs régions où le climat était alors fort différent de ce qu'il est aujourd'hui. Mais ce fut aussi le cas pour des milliers d'autres espèces d'animaux qui ont payé de leur vie le déclenchement subit d'un cataclysme aussi gigantesque que mystérieux.

Pour Cuvier la seule raison ne pouvait être qu'une vague géante qui aurait inondé les continents. Et en l'état actuel des connaissances la seule explication est un tsunami d'origine cosmique, c'est-à-dire consécutif à un important impact océanique. Ce tsunami, qui pourrait avoir dépassé le kilomètre de haut d’après les simulations modernes, s'est transformé en un gigantesque mur d'eau et de boue au fur et à mesure de son avance sur les continents. Il a pu tout balayer sur son passage, et surtout détruire en un instant les frêles esquisses de civilisation des peuplades de l'époque, notamment celles qui vivaient à proximité des côtes, et faire reculer les survivants de ces civilisations dans l'enfance de quelques milliers d'années.

mon avis personnel : l'emplacement atlantique, la date de -10 000 ans av JC, et l'ampleur du tsunami me renvoient tout droit à Platon et à l'Atlantide study

Vers – 5000, il y aurait eu aussi un impact majeur en Afrique du Nord. En effet l'Égypte archaïque était très différente géographiquement de l'Égypte historique, qui commence pratiquement avec Ménès, le pharaon qui vécut vers –3300 et qui fonda la première dynastie. Certains documents semblent indiquer que les premiers Égyptiens venaient de l'ouest, d'où ils furent chassés par le cataclysme cosmique, et qu'ils s'intégrèrent avec une seconde ethnie venant du sud, à une population beaucoup plus primitive qui vivait déjà sur les bords du Nil.

Cette migration forcée des pré-Égyptiens permet de soupçonner un impact saharien. Car il est certain que cette zone immense, qui est aujourd'hui le plus grand désert du monde (avec environ huit millions de kilomètres carrés) et l'un des plus arides, était un territoire fort accueillant et verdoyant, habité dès la haute préhistoire. L'ancien Sahara était baigné par un grand fleuve au débit fort important qui descendait du Hoggar et dont le cours faisait plus de 2000 km. La désertification du Sahara a toujours étonné les spécialistes des climats par sa rapidité fulgurante ce qui correspond à un cataclysme naturel. Celui-ci n'a jamais pu être identifié, ni localisé avec précision, car il remonte à plusieurs milliers d'années, mais toutes les mythologies des peuples autochtones et périphériques, que ce soient les Égyptiens, les Marocains, les Berbères, les Touaregs et d'autres, parlent de cataclysme cosmique. Une explosion dans la basse atmosphère, à l'instar de Tungunska (sibérie russe, 1908), serait à la base du processus de désertification. Une telle explosion peut rayer toute vie sur plusieurs milliers de kilomètres carrés. Des incendies immenses de forêts, l'absence totale de végétation durant plusieurs années dans une région torride ont des conséquences climatiques et écologiques certaines. Les précipitations s'affaiblissent, la sécheresse s'installe, ce qui accélère ensuite l'ensablement, les fleuves et rivières s'assèchent et la désertification peut ainsi gagner très rapidement du terrain.

Le pacifique n'a pas été épargné et vers - 2350 un impact a eu lieu dont le souvenir est resté dans les mythes de tous les peuples anciens du pacifique. Certains peuples anciens du Pacifique parlent dans leurs légendes et traditions d'une étoile tombée du ciel ou d'une énorme boule de feu qui serait tombée dans l'océan ou même sur d'anciennes terres émergées, englouties depuis la catastrophe. Et en Chine c'est le dragon Kong-Kong qui aurait fait écrouler l'une des colonnes du ciel un jour de colère en lui donnant un coup de tête et qui aurait provoqué le déluge. La collision a pu se produire à l'époque de Yao, l'un des empereurs légendaires de la Chine qui aurait vécu vers 2350 avant notre ère. A son époque, on signale plusieurs catastrophes qui ne seraient en fait que des sous-produits de l'impact. D'abord, un tsunami terrible qui aurait ravagé, outre les îles du Pacifique, l'Asie du Sud-est et notamment la Chine. La vague de plusieurs dizaines ou centaines de mètres (elle montait jusqu'au ciel racontent les légendes) aurait provoqué des inondations terribles. Ces inondations auraient été à la fois d'origine maritime, mais dues également d'autre part à des crues gigantesques, consécutives à des pluies torrentielles.


La collision qui a bouleversé l'ordre du monde au XIIIe siècle avant J.-C. : Sekhmet (vers 1225 av JC) :


De nombreux écrits antiques ont permis d'identifier un cataclysme vers 1225 av JC :
Dans l'inscription de Karnark on trouve, pour la cinquième année du règne de Merenptah (1232-1222 avant J.-C.) : "La Libye est devenue un désert infertile, les Libyens viennent en Egypte pour chercher la nourriture de leur corps".
Ramsès III rapporte, dans les textes de Médinet Habou : "La Libye est devenue un désert, une redoutable torche lança les flammes du ciel pour détruire leurs armes et pour ravager leur pays... Leurs os brûlent et grillent dans leurs membres".
Il est dit également dans les textes de Médinet Habou que le Nil aurait été asséché. On y lit entre autres : "Le Nil était asséché et le pays était livré à la sécheresse" ...
Dans les textes de Séti II (vers 1215-1210 avant J.-C.), on trouve : "Sekhmet était une étoile qui tournait en lançant des flammes, une gerbe de feu tempétueuse".
Dans une inscription de Ougarit (Ras Shamra) datée de l'époque qui précéda de peu la destruction de la ville au cours du derniers tiers du XIIIe siècle avant J.-C., on trouve "L'étoile Anat est tombée du ciel, elle a massacré la population du pays syrien et elle a inverti le crépuscule ainsi que la position des étoiles". »

Les traces du passage de Sekhmet sont nombreuses dans les textes des Anciens. Sekhmet venait de l'océan Indien et suivait une trajectoire sud-est/nord-ouest. On signale d'abord son passage en Éthiopie et en Arabie. Apparemment, l’objet cosmique, qui a probablement subi une première fragmentation partielle en traversant les hautes couches de l’atmosphère, continue de se disloquer, de s'émietter et perd une partie substantielle de sa matière, probablement de couleur rouge, puisque c'est à cette époque que l'Érythrée et la mer Rouge vont recevoir leur nom. Les morceaux de Sekhmet s'écartent un peu les uns des autres grâce à l'effet fusée. L'un de ceux-ci explose au-dessus de la Libye (qui devient définitivement désertique seulement à cette époque) et un autre au-dessus de la Syrie (qui est victime d'incendies gigantesques). Un troisième fragment tombe peut-être dans la Méditerranée et cause des séismes et un tsunami. Mais le corps principal continue sa route vers le nord-ouest, passe au-dessus de la Grèce, brûlant plusieurs régions et entraînant en définitive la disparition de la culture mycénienne. On perd alors sa trace, mais en fait Sekhmet survole l'Europe centrale (où les Celtes et d'autres peuples sont des témoins effrayés qui conserveront une peur panique, quasi maladive, des dangers venant du cosmos), puis l'Allemagne du Nord et le sud de la Scandinavie (c'est l’épisode du Ragnarök avec Surt arrivant du sud avec les Géants du feu), avant d'exploser ou de heurter l'océan Atlantique ou la mer du Nord. Cet impact final pourrait avoir été multiple, si les Géants du feu de la légende constituaient de nouveaux fragments de l’objet principal.
Il est quasiment sûr qu'un gigantesque tsunami s'est formé, balayant la mer du Nord et accompagné d'un bouleversement isostatique post-impact (la région se serait enfoncée soudainement de dix mètres d'après certains géologues). Cela aurait poussé les Peuples du Nord à un exil forcé vers le sud de l'Europe, comme le racontent les prisonniers de Ramsès III sur les fresques de Médinet Habou. L'épopée du Ragnarök a conservé tous ces divers stades du drame cosmique (et surtout humain), qui ont été transmis par la suite de génération en génération.

L'Exode des Hébreux s'est situé probablement à la même époque, peut-être au printemps suivant, soit en mars ou avril 1226 ou 1207 avant J.-C. La majorité des théologiens et des spécialistes de la Bible actuels sont d'accord, en effet, pour considérer que Merenptah était le pharaon de triste mémoire qui persécuta les Juifs et les poussa à la rébellion et à l'Exode.

Certaines des dix plaies étalées sur cinq mois trouvent naturellement leur place suite à la catastrophe cosmique. Particulièrement, les plaies 1 (l'eau changée en sang du fait de la pigmentation rouge des poussières issues du corps céleste), 5 (la peste du bétail), 6 (les ulcères), 7 (le tonnerre et la grêle) et 9 (les ténèbres) sont des conséquences normales de l'explosion d'une comète ou d'un astéroïde d'origine cométaire. On sait qu'il y a eu probablement un nombre accru de cancers de la peau et de brûlures à cette époque (« Leurs os brûlent et grillent dans leurs membres », rappellent les textes), ils s'expliquent fort bien par les radiations associées à l'explosion et à l'augmentation de la radioactivité au niveau régional.
L'intervalle d'un peu moins de 6 mois entre le drame cosmique et l’Exode pourrait avoir été marqué par ces dix plaies qui ont effrayé les Égyptiens (surtout la dixième, particulièrement inquiétante puisque concernant les nouveau-nés) et les ont décidés à laisser partir les Hébreux sous la direction de Moïse. Cette mort des nouveau-nés (qui a toujours paru inexplicable et qui a donc été considérée comme une fable) serait en fait la conséquence d'un empoisonnement des fœtus dû à une radioactivité résiduelle mais bien réelle dont nous avons parlé plus haut, et qui aurait ainsi entraîné la non-viabilité ou l'anormalité de ces nouveau-nés post-catastrophe ou des accouchements prématurés ou des avortements suspects (Cf Tchernobyl).

Bioch-Stef
Indispensable

Messages : 524
Date d'inscription : 26/07/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Similitudes dans différentes civilisations.

Message  Bioch-Stef le Lun 5 Déc - 12:22

Allez, hop, pour les gens pressés, voici mon post précédent en beaucoup plus court et dans l'ordre chronologique !

Les paléoclimatologues situent le dernier maximum glaciaire entre –25000 et –17000 ans, soit approximativement l'époque où Néanderthal aurait finit par disparaître.

C'est entre –17000 et –15000 qu'eut lieu un premier réchauffement (dit réchauffement solutréen) et une première fonte des glaces les plus exposées. Sapiens pouvait à nouveau investir de grandes surfaces terrestres.

C'est en –13500, alors que le niveau marin était à –80 mètres que se produisit une première débâcle, dite débâcle atlantique ou Déluge de Lascaux. Le niveau de la mer augmenta alors de près de 20 mètres en quelques années seulement, ce qui est fantastique. Si c'était le cas aujourd'hui, toutes les villes côtières disparaitraient sous les flots ! Des débuts de civilisation auraient pu survenir entre - 17 000 et - 13 500 mais auraient été grandement mis à mal par cette débâcle.

Vers -12 000 ans av JC, la météorite de Sithylemenkat (Alaska) est corrélée à la fin de la dernière glaciation .
Le seuil de –68 mètres (seuil des Dardanelles) fut atteint en –11700 av JC. Il se produisit alors une longue période de stabilisation autour du niveau –55 mètres qui dura près de 3000 ans (entre –11000 et –8000). Une telle période était propice à l'émergence d'une ou plusieurs civilisations avancées.

Vers -10 000 ans av JC, il y eut peut-être un impact monumental dans l'Atlantique et l'extinction simultanée de millions d'animaux en atteste. Le tsunami pourrait avoir dépassé le kilomètre de haut d’après les simulations modernes, il a pu tout balayer sur son passage, et faire reculer les survivants de ces civilisations de quelques milliers d'années en termes de progrès.
Mon avis personnel : l'emplacement atlantique, la date de -10 000 ans av JC (une civilisation pouvant pleinsement se développer entre - 11 700 et - 10 000), et l'ampleur du tsunami me renvoient tout droit à Platon et à l'Atlantide !

A partir de –8000 av JC, la mer recommença à monter lentement sur la Terre entière, et partout il y eut des conséquences catastrophiques. En une dizaine de siècles la température globale était montée de +4°c !

Le Grand déluge rapporté dans les croyances se situe probablement lors de la fameuse Bipartition de -6700 av JC et c'est la plus grande catastrophe terrestre recensée depuis 10 000 ans. A cette période, des glissements de terrain massifs en Norvège (les glissements de Storegga) ont déclenché un tsunami massif, probablement haut de plusieurs centaines de mètres !!! C'est un raz de marée inconcevable dont la hauteur n'a jamais été atteinte depuis sur Terre (sauf son frère jumeau qui s'est déployé vers le sud est en même temps). Ces glissements de terrain ont ravagé l'europe de l'est et le proche orient et sont associés à la légende de l'arche de Nöé selon certains scientifiques reconnus.

Vers – 5000av JC, il y aurait eu aussi un impact majeur en Afrique du Nord, transformant brutalement le sahara en désert aride et forçant à l'exil des pré-Égyptiens ce qui serait peut-être l'origine de la civilisation des Pharaons.

Le pacifique n'a pas été épargné et vers - 2350 av JC un impact a eu lieu dont le souvenir est resté dans les mythes de tous les peuples anciens du pacifique.

Entre -1500 ans et - 1450 ans av JC, le cataclysme volcanique du Santorin est l'une des deux grandes catastrophes physiques qui se sont produites au cours du IIe millénaire avant notre ère dans le Bassin Méditerranéen. Santorin, on le sait, aujourd'hui, c'est le quasi-anéantissement de la civilisation minoenne, alors au zénith de sa puissance (certains chercheur associent Santorin et l'Atlantide).

La collision qui a bouleversé l'ordre du monde au XIIIe siècle avant J.-C. : la comète (?)Sekhmet (vers 1225 av JC). Sa chute et ses conséquences correspondent en grande partie aux fameuses 10 plaies d'Egypte et au mythe de Ragnarok en Scandinavie.

Enfin, voici 2000 ans (vers 0 av JC), un grand tremblement de terre aurait englouti la vallée de Siddim avec ses quatre villes martyres : Sodome, Gomorrhe, Adma et Seboïm.

Voilà, si vous voulez compléter cette chronologie ou me faire part d'erreurs et/ou d'inexactitudes, surtout n'hésitez pas !!!!
A vous Basketball

Bioch-Stef
Indispensable

Messages : 524
Date d'inscription : 26/07/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Similitudes dans différentes civilisations.

Message  maniak le Lun 5 Déc - 17:24

Bon hé ben MERCI STEPH:cheers:

Beau boulot ça c'est du post, une mine d'infos !

Enfin quelque chose qui peut remplacer la théorie de Hapgood qui, même si elle n'est pas impossible, est assez peu probable.

Par contre je ne m'attendais pas autant de cataclysme en si peu de temps, pour un peu ça deviendrait presque étonnant que la civilisation ai survécu a tout ça !

Reste plus qu'a expliquer pourquoi l'antarctique était plus que partiellement découvert des glaces et le tour est joué. Rolling Eyes



Dernière édition par maniak le Ven 4 Jan - 11:04, édité 1 fois
avatar
maniak
Erudit

Messages : 1382
Date d'inscription : 15/08/2011
Age : 43
Localisation : phare ouest

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Similitudes dans différentes civilisations.

Message  Bioch-Stef le Mar 6 Déc - 11:56

Merci Maniak,

Je dois avouer que moi non plus je ne m'attendais pas à ce qu'il y ait eu autant de cataclysmes en tout juste 20 000 ans Shocked

Et encore ce ne sont que ceux dont on a trouvé des traces ou des faisceaux de présomption très forts ! Et bien évidemment, je ne vois là aucune trace des fariboles pseudo-scientifiques basées sur des cycles mayas ou autres fadaises.

En relisant tout ça, je précise mes propos antérieurs : une des ou des civilisations ont très bien pu exister entre - 6 000 av JC et -15 000, et les catastrophes postérieures, les modifications géologiques, la destruction des savoirs anciens, et les installations de peuplades par dessus des vestiges nous empêchent de trouver un grand nombre de preuves.

Quant à l'antarctique découvert des glaces, je suppose que tu t'appuies sur la carte de Piris Reis ?
Et bien rien ne dit qu'elle est associée à l'Atlantide bien entendu, et surtout à l'époque de la dernière glaciation (ou la précédente après tout) qu'en était-il des courants océaniques chauds ? Le Gulf stream qui réchauffe actuellement les côtes de l'Europe de l'Ouest (nous évitant d'avoir le climat du Canada), n'aurait-il pas eu un circuit très différent et n'aurait-il pas pu venir lécher les côtes de l'Antarctique ? Je parles du Gulf Stream mais ça peut-être un autre courant océanique chaud du style El Nino ...

Concernant la théorie de Hapgood, sa principale faiblesse consiste en l'analyse des carottes glaciaires qui montrerait clairement que l'Antarctique est couvert de glace depuis au moins 800 000 ans. De plus le manteau terrestre est solide et aucune preuve, même infime, de déplacement n'a été trouvée.
Je partage cette vue scientifique mais j'émettrais quelques bémols :
- puisque les cartes anciennes comme celle de Piris Rei semblent authentiques et qu'il y en a plusieurs découvertes par différentes personnes dans des époques différentes, c'est donc bien qu'une partie de l'Antarctique a bel et bien été cartographiée a minima pendant l'antiquité : soit cela a été fait à un moment où les côtés de l'Antarctique étaient hors de glace, soit cela a été fait en période de glace et dans ce second cas c'est bien plus problématique car il faudrait un sacré niveau technologique pour le faire !!!
- donc cette découverte de l'Antarctique a été fort probablement faite en période de déglaciation
- même si les carottes sont très anciennes que prouvent elles au juste ? (Je n'en suis pas un spécialiste mais je vais me renseigner). Quoi qu'il en soit, sur 800 000 ans verrait-on si pendant une toute petite période, style 10 ans, la glace a été moins présente ? Pas évident. D'autre part, où a t'on fait ces prélèvements de glace ? Probablement pas sur la zone cotière hors c'est justement là que des modifications ont pu survenir ponctuellement. Enfin, la glace ça se déplace, qu'elle ait 800 000 ans ne prouve pas qu'elle ait toujours été au même emplacement par rapport à la roche sous-jacente ...

Allez voir cette source très sérieuse au sujet des variations climatiques rapides, inversées et interdépendantes des deux Pôles pendant la la déglaciation : http://www.insu.cnrs.fr/co/environnement/climats-du-passe/bascule-climatique-bipolaire-enregistree-dans-les-carottes-de-glace-a

A vous cheers

Bioch-Stef
Indispensable

Messages : 524
Date d'inscription : 26/07/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Similitudes dans différentes civilisations.

Message  maniak le Mar 6 Déc - 19:21

Merci encore

Sur le lien je constate qu'ils ne sont pas d'accord sur le comment mais que la, ou les raisons, de ces variations n'est pas évoquée et comme je creuse sur la précession des équinoxes j'ai l'impression que ce phénomène n'est pas étranger a tout ça

J'essaie de faire un article la dessus mais sans logiciel de modélisation c'est super compliqué, je bidouille des images du net

Ça le fait mais c'est long et le résultat n'est pas terrible
avatar
maniak
Erudit

Messages : 1382
Date d'inscription : 15/08/2011
Age : 43
Localisation : phare ouest

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Similitudes dans différentes civilisations.

Message  Bioch-Stef le Mar 6 Déc - 21:38



Je ne pense pas pouvoir t'aider là-dessus hélas.

En tout cas la source que je cite, qui provient du CNRS quand même, prouve que :

- des carottes prélevées dans des endroits différents dans l'Antarctique donnent des résultats différents quant au climat sur ce continent et à la température des eaux de l'Atlantique.
- qu'il y a eu beaucoup de variations se succédant, refroidissements et réchauffements , autour de la période qui nous intéresse (-5000 et - 15 000 av JC)
- qu'il n'y a donc pas de certitudes sur la glaciation complète et continue dans le temps et pendant 800 000 ans de l'Antarctique, en particulier de ses côtes et ce contrairement à ce qu'il y a d'écrit très sommairement sur Wikipédia ...

=> en conséquence, il me semble imaginable que durant de courtes périodes (peut-être quelques dizaines d'années à plusieurs reprises) la côte de l'Antarctique était dégagée des glaces.

Cela ne veut pas dire que l'original de la carte de Piris Rei date d'une époque antédiluvienne et encore moins que Hapgood avait raison bien entendu.




Bioch-Stef
Indispensable

Messages : 524
Date d'inscription : 26/07/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Similitudes dans différentes civilisations.

Message  maniak le Mar 3 Jan - 13:19


Une toute petite similitude supplémentaire


Porte d'Hayu Marca lac Titicaca au pérou


tombeau de Midas (III ?) turquie

Attention pour l'échelle sur la deuxième photo il s'agit d'un enfant
la première me paraît plus ancienne que la seconde pirat
avatar
maniak
Erudit

Messages : 1382
Date d'inscription : 15/08/2011
Age : 43
Localisation : phare ouest

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Similitudes dans différentes civilisations.

Message  Bioch-Stef le Mar 3 Jan - 15:16


Merci Maniak.

J'avoue ne pas voir une grande similitude avec les deux structures mis à part qu'elles sont de grande taille ?

La porte d'Hayu Marca semble correspondre à des légendes locales concernant une ville des dieux, mais elle a été taillée dans la roche et ne semble (à priori, en espérant que des études poussées soient bientôt menées) correspondre à aucun tunnel ni ville d'aucune sorte ... une édifice inachevé peut-être ? Je n'ai pas réussi avec une recherche rapide à trouver une datation à cet édifice ... J'ai trouvé des récits de type légende disant que cette porte ne pouvait être ouverte qu'avec un disque en or et un rituel particulier, faisant de la sorte penser un peu à Stargate mais rien de bien étayé.

Quant au tombeau de Midas III, il daterait d'environ 800 ans av JC. Il se situe à l'emplacement de la ville dite de Midas, ville phrygienne dont on retrouve d'ailleurs l'écriture dans la maçonnerie qu'on voit sur ta photo de la façade du tombeau.

Peut-être ai-je mal vu ? Que vois-tu comme similitude entre les deux édifices ?

Bioch-Stef
Indispensable

Messages : 524
Date d'inscription : 26/07/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Similitudes dans différentes civilisations.

Message  maniak le Mar 3 Jan - 18:04

Y a quand même une 'tite ressemblance entre les deux non ?

Mais je suis d'accord une 'tite qui n'a pas forcément de lien avec le sujet si ce n'est son titre et l'emplacement de la première.

Mais l'une s'ouvre avec un disque en or l'autre appartient a un gars qui est connu pour transformer en or tout ce qu'il touche.


Dernière édition par maniak le Jeu 8 Mar - 10:42, édité 1 fois (Raison : ortographe et mise en page)
avatar
maniak
Erudit

Messages : 1382
Date d'inscription : 15/08/2011
Age : 43
Localisation : phare ouest

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Similitudes dans différentes civilisations.

Message  maniak le Sam 7 Jan - 13:41

Pour en revenir a Orion.

J'ai essayé de faire des modèles 3D mais c'est trop compliqué pour mon petit cerveau, mais a force de cogiter une idée récurrente finit par se profiler, les premières observations ayants certainement faites a l’œil nu, il faudrait peut être revenir a ce mode de perception et je vais tenter le coup en texte.

Qu'est que cette constellation a eu de particulier par rapport a d'autres et surtout celle du zodiac pour les premiers astronomes ?

Tandis que les constellations du zodiac ont des déclinaisons très faibles et lentes dans le ciel sur l'année du a la rotation de la terre autour du soleil, la constellation d'Orion, elle, décrit une ascension rapide avec des déclinaisons plus importantes toutes les nuits due a la rotation de la terre.

Si vous regardez la grande ourse communément appelée la casserole à une heure de la soirée vous constatez que quatre heures plus tard elle a effectuée une rotation par rapport à une étoile (l'étoile polaire ou étoile du nord qui est fixe dans le ciel toute la nuit) située a six ou sept fois la distance entre les deux étoiles qui forme le bord relevé de la casserole, du coté ou il n'y a pas la queue et en partant du fond , cette rotation s'effectuant en 24h avec d'imperceptibles variations chaque nuit.

La perceptibilité des ces variations augmente proportionnellement avec l'éloignement de l'étoile du nord et ceci est valable avec toutes les constellations, donc qu'est ce qu'Orion a de particulier.

Elle est remarquable facilement grâce a son baudrier et une étoile bien particulière l'accompagne Sirius qui semble clignoter, mais elle est aussi située dans l'axe de l'étoile polaire et de la grande ourse, de plus elle disparait partiellement et réapparait au cours de l'année en fonction de la position de l'observateur sur terre.

Donc la constellation d'Orion a bien quelque chose de spécifique pour les premiers astronomes elle permet par simples observations avec des instruments rudimentaires de comprendre les mécanismes du système solaire.

Les sites représentant Orion au sol étant situés a proximité du trentième parallèle et en corrélation avec la mort et la renaissance dans au moins deux des cas, la questions qui se pose a nouveau est :

Ces observations ont elles été effectuées par une civilisation en particulier et généralisée par la suite avec des variations ou bien plusieurs peuples sont ils arrivé indépendamment aux mêmes conclusions et a la même cosmogonie dans la plus haute antiquité ?





Dernière édition par maniak le Ven 4 Jan - 11:08, édité 2 fois (Raison : ortographe et mise en page)
avatar
maniak
Erudit

Messages : 1382
Date d'inscription : 15/08/2011
Age : 43
Localisation : phare ouest

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Similitudes dans différentes civilisations.

Message  Philippe Mind le Sam 7 Jan - 14:12

Pour ceux que ça intéresse en ce moment en kiosque vous pouvez vous procurer le "5000 ans d'histoire mystérieuse" n°12 de décembre 2011.

On me l'a prêté notamment pour un article intitulé les dragons de la bible mais il y a surtout trois gros dossiers sur les pyramides et celui qui est le plus en rapport avec le thème présent est "Fabuleuses pyramides similitudes et concordances à travers le monde" de Jean-Luc Fernagut.

Il y en a encore deux autres l'un intitulé "Les mystères des pyramides la centrale énergétique Terre" de David Childress, et "Les pyramides et la technologie des Dieux" de Childress aussi.

Avant qu'on me demande je ne les ai pas lu encore mais je vais essayer ... avant qu'on me les reprenne.
avatar
Philippe Mind
Erudit

Messages : 4118
Date d'inscription : 13/04/2010
Age : 31
Localisation : Thionville

Voir le profil de l'utilisateur http://hellboy57.e-monsite.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Similitudes dans différentes civilisations.

Message  Philippe Mind le Sam 7 Jan - 18:13

Je résume ce que j'ai appris car j'ai pris quelques notes de ce que j'ai lu sur ce sujet très intéressant :

Je risque de répéter des choses qui ont été dites auparavant, soyez sympas de ne pas me le signaler car je n'ai pas la tête de tout relire.

Nous n'apprenons pas grand chose à la vérité d'après moi, et je vous félicite tous car vous en avez dit plus dans vos réponses !

J'ai pris quelques notes de ce qui m'a le plus intéressé.

Déjà j'ai appris qu'il y avait une pyramide en France à part celle du Louvre à Paris. Very Happy
Cette dernière se nomme "Le cairn de Barnenez" se situe près de Morlaix, dans le Nord-Finistère, sur la commune de Plouézoc'h et daterait de -4500 av J.C.

On parle aussi d'autres lieux comme Yonaguni, etc ...

Mais le gros points qui est largement analysé est la comparaison pyramides égyptiennes et amérindiennes :

Je vous cite les points communs relevés entre les deux civilisations :

  • Ils construisent tous deux des pyramides.

  • Ils embaument leur mort.

  • Ils connaissent tout deux la nicotine*.

  • Ils enterrent chacun leurs morts ailleurs.

  • Les largeurs des bases des pyramides que ce soit en Égypte ou en Amérique du Sud ne différent que de 1,5 mètre ce qui est bizarre.


*Je pense personnellement que l'auteur a voulu écrire tabac mais n'en sachant pas plus je retranscris ce qui est dit.

Une grosse différence notable est l'usage qu'en font les deux peuples si les égyptien les utilisent comme tombeau, les amérindiens les utilisent comme temple.

Sources : 5000 d'histoire mystérieuse n° 12
avatar
Philippe Mind
Erudit

Messages : 4118
Date d'inscription : 13/04/2010
Age : 31
Localisation : Thionville

Voir le profil de l'utilisateur http://hellboy57.e-monsite.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Similitudes dans différentes civilisations.

Message  maniak le Dim 8 Jan - 5:55

?

Autant que je me souvienne Phil, Teotihuacán est le site funéraire de Pacal dont la stèle pose des questions qui m'énervent.


Dernière édition par maniak le Jeu 8 Mar - 10:44, édité 1 fois
avatar
maniak
Erudit

Messages : 1382
Date d'inscription : 15/08/2011
Age : 43
Localisation : phare ouest

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Similitudes dans différentes civilisations.

Message  Philippe Mind le Dim 8 Jan - 15:52

En fait pour moi les pratiques sont des sacrifices c'est religieux donc, pour Pacal je ne trouve rien :

Wikipédia a écrit:Les Teotihuacans pratiquaient les sacrifices humains: des corps d’hommes et d'animaux sacrifiés ont été découverts lors des fouilles des pyramides de Teotihuacan. Les spécialistes croient que les populations offraient des sacrifices humains dans le cadre d'une consécration, lorsque des bâtiments étaient agrandis ou construits. Les victimes étaient probablement des guerriers ennemis capturés au combat et emmenés dans la cité pour le sacrifice rituel destiné à assurer la prospérité de la ville. Certains hommes étaient décapités, certains avaient le cœur arraché, d'autres étaient tués par plusieurs coups frappés sur la tête, et certains étaient enterrés vivants. Des animaux qui étaient considérés comme sacrés et représentaient les pouvoirs mythiques et militaires étaient également enterrés vivants, emprisonnés dans des cages : le couguar, le loup, l'aigle, le faucon, le hibou, et même des serpents venimeux.

Sources : Wikipédia
avatar
Philippe Mind
Erudit

Messages : 4118
Date d'inscription : 13/04/2010
Age : 31
Localisation : Thionville

Voir le profil de l'utilisateur http://hellboy57.e-monsite.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Similitudes dans différentes civilisations.

Message  maniak le Dim 8 Jan - 17:54

Va falloir que je révise avant de poster toutes mes excuses Phil. Rolling Eyes

Pacal c'est a Palenque.


Dernière édition par maniak le Jeu 8 Mar - 10:45, édité 1 fois
avatar
maniak
Erudit

Messages : 1382
Date d'inscription : 15/08/2011
Age : 43
Localisation : phare ouest

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Similitudes dans différentes civilisations.

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum